Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Le commerce des fruits tropicaux vers un nouveau record en 2017

, ,

Publié le , mis à jour le 10/11/2017 À 09H06

Infos Reuters ROME (Reuters) - Le commerce mondial des fruits tropicaux va atteindre à nouveau un record en 2017 malgré les menaces que fait peser le réchauffement climatique dans de nombreuses régions productrices, selon un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) paru jeudi.

Le commerce des fruits tropicaux vers un nouveau record en 2017
Un vendeur ouvre des durians à Putrajaya, en dehors de Kuala Lumpur. Le commerce mondial des fruits tropicaux va atteindre à nouveau un record en 2017 malgré les menaces que fait peser le réchauffement climatique dans de nombreuses régions productrices, selon un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) paru jeudi. /Photo d'archives/REUTERS/Bazuki Muhammad
© Bazuki Muhammad

Les exportations d'avocats, de mangues, d'ananas et de papayes ont augmenté plus rapidement que toute autre denrée alimentaire dans le monde. Cette hausse est notamment due à l'intérêt accru des consommateurs aux Etats-Unis, en Europe et même dans certaines régions d'Asie, comme la Chine, qui ont développé ces dernières années un goût pour ces fruits, majoritairement produits dans des pays en développement.

Les pays producteurs, dont le Mexique, le Costa Rica et l'Inde, vont ainsi exporter aux alentours de 7 millions de tonnes de fruits tropicaux cette année, soit une hausse de 5,2% sur un an pour une valeur estimée à 10 milliards de dollars.

"Les perspectives commerciales auraient pu être plus élevées si plusieurs pays grands producteurs n'avaient pas été frappés par des évènements climatiques", observe Sabine Altendorf, analyste de la FAO.

Ces deux dernières années, la sécheresse en Asie, en Amérique latine et en Afrique a réduit la production de mangues. Les ouragans qui ont dévasté la République dominicaine, jusqu'ici deuxième exportateur mondial d'avocats, se traduiront par une baisse de 35% de la production cette année, selon la FAO.

"La menace du réchauffement climatique associée à des évènements météo extrêmes pèsent particulièrement sur le secteur, les zones tropicales étant particulièrement sensibles à ces phénomènes" note l'analyste.

Les consommateurs chinois, en particulier, sont de plus en plus friands de fruits tropicaux, qu'ils associent à l'idée de nouveauté et d'exclusivité. La production locale d'ananas n'arrive plus à suivre la demande. Pour les avocats, les importations augmentent de 124% par an depuis 2013, selon des estimations, et devraient atteindre 44.000 tonnes cette année.

Les prix élevés de ces produits incitent les agriculteurs chinois à se lancer eux-mêmes dans la production d'avocats, indique la FAO. La première récolte de ces nouvelles plantations est prévu cet automne.

 

 

(Isla Binnie, Clément Rouget pour le service français édité par Valerie Parent et Dominique Rodriguez)

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus