Le choix du made in France

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le choix du made in France
Non, la France n’est pas condamnée à voir fermer toutes ses usines. Après une hécatombe terrible, source d’une désespérance sociale grandissante, l’industrie tricolore se remet peu à peu à croire en son avenir. Un optimisme perceptible la semaine dernière dans les allées du salon Global Industrie, au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. Un optimisme mesuré depuis plusieurs mois par différents indicateurs qui, tous, témoignent d’une accélération des investissements productifs, d’un solde net de créations d’emplois et d’ouvertures d’usines plus nombreuses que les fermetures. « Bonne nouvelle, la France crée des usines », avait titré « L’Usine Nouvelle » en décembre. Nous faisions alors état de l’apparition de goulots[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte