Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le CEA, l'Inria, Mines-Télécom et l'IRT System X lancent Digitec, le guichet unique de l'innovation numérique pour les industriels

Manuel Moragues ,

Publié le , mis à jour le 20/03/2017 À 15H59

Paris-Saclay va se doter d'un pole numérique baptisé Digitec. Plus de 1500 chercheurs et ingénieurs issus principalement du CEA List, de l'Inria, de Télécom ParisTech et de l'IRT System X mettront à disposition des industriels une chaîne complete de la recherche et de l'innovation dans le numérique.

Le CEA, l'Inria, Mines-Télécom et l'IRT System X lancent Digitec, le guichet unique de l'innovation numérique pour les industriels
La plate-forme CHESS développée à SystemX teste l'utilisation de la blockchain pour gérer la mise à jour de millions d'objets connectés.
© Justine Larlet

L'objectif est clair : "Digitec réunira en un même lieu l'ensemble de la chaîne R&D dans le numérique, de la recherche amont à la finalisation de produits […] afin de transférer les technologies à l'industrie", résume Philippe Watteau. Le directeur du CEA List, institut du CEA Tech dédié à l'intégration des sytèmes intelligents, vient de signer, mardi 15 mars, des protocoles d'accord avec Télécom ParisTech et l'Inria, sous l'égide de la Région Ile-de-France, pour lancer le projet de pôle Digitec, auquel participera SystemX, l'Institut de recherche technologique sur l'ingénierie numérique des systèmes du futur, ainsi que le pôle de compétitivité Systematic.

Digitec jouera en quelque sorte le rôle de guichet unique pour les industriels à la recherche d'innovation numérique, qui pourraient légitimement se sentir un peu perdus dans le foisonnement des organismes installés au sud de Paris.

L'Inria et Télécom ParisTech pour la recherche académique, le CEA List pour la recherche appliquée, SystemX pour l'écosystème industriel, toute la chaîne R&D sera effectivement présente sur Digitec. Le pôle sera installé à Palaiseau (Essonne), sur le site du centre Nano-Innov où sont déjà présents SystemX et une partie du List.

"Faire de ce lieu une réalité en 2020"

La Région financera le concours d'architectes – prévu en juin – dont sortira le projet d'extension du site, qui devrait doubler la surface bâtie, de 25 000 à plus de 50 000 mètres carrés. Le calendrier n'est pas encore défini mais "l'objectif est de faire de ce lieu une réalité en 2020", assure Philippe Watteau.  Plus de 1500 chercheurs et ingénieurs – contre environ 1000 aujourd'hui – y seront concentrés.

"Globalement, Digitech sera positionnée sur l'intelligence artificielle (IA)", affirme le directeur du CEA List, pour qui "l'enjeu de l'IA, c'est son intégration dans des produits et services. Les industriels sont demandeurs de solutions qui intègrent les différentes briques technologiques". Outre la production de certaines de ses briques, "la puissance de Digitec sera précisément dans l'intégration des technologies", avance Philippe Watteau.

Cette concentration de cerveaux sur toute la R&D autour de l'IA, alliée à un écosystème d'industriels, "est à ma connaissance unique en Europe", relève Gregorio Ameyugo, adjoint au directeur du List en charge de l'Europe et de l'international.

"Déployer l'intelligence artificielle de façon sûre"

Plus précisément, Digitec couvrira trois thématiques principales, explique Philippe Watteau. Il y aura d'abord un plateau "Data Intelligence" qui regroupera notamment près de 200 data scientists. Aux forces actuelles dans l'analyse de données hétérogènes et dans la vision artificielle s'ajoutera un effort sur le langage, point faible des équipes actuelles. Le cyberphysique constituera le deuxième axe, des robots industriels aux voiture autonomes en passant par des composants microélectroniques mieux adaptés à l'intelligence artificielle.

L'alliance du hard et du soft est essentielle pour relever un défi majeur : "Déployer l'intelligence artificielle de façon sûre", pointe Gregorio Ameyugo. Enfin, le troisième axe sera consacré au manufacturing avancé. Il s'appuiera sur la plate-forme Factory Lab, usine à projets pour l'industrie du futur inaugurée fin septembre et hébergée par Nano-Innov. S'y ajoutera la plate-forme robotique Digiteo du CEA List, aujourd'hui située à Moulon (Essonne) et qui devrait déménager à Nano-Innov d'ici à la fin de l'année.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • CEA à SACLAY (91400)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus