Economie

Le cannabis, un marché (presque) comme les autres

Franck Stassi , , ,

Publié le

Des prix soumis à une forte volatilité, des producteurs et des distributeurs qui se développent, des velléités d’intégration verticale : dans le Colorado, depuis la légalisation, le cannabis s'adapte aux codes des marchés des produits de consommation plus courants.

Le cannabis, un marché (presque) comme les autres © Flickr/cc Brett Levin

Les prix du cannabis (ou marijuana) à usage récréatif chutent dans le Colorado. Cet Etat situé à l’ouest des Etats-Unis a dépénalisé ce type de consommation en 2014, moyennant des règles strictes de vente. Compris dans une fourchette allant de 50 à 70 dollars en juin 2014, le prix moyen d’un huitième d’once de cannabis à usage récréatif est situé, un an plus tard, entre 30 et 45 dollars, indique le courtier new-yorkais ConvergEx à partir d’une étude réalisée auprès de détaillants. Cette chute des prix vaut également pour des quantités plus importantes : une once vaut désormais entre 250 et 300 dollars, contre de 300 à 400 dollars il y a un an.

Désormais licite dans cet Etat, le cannabis à usage récréatif constitue un produit soumis aux mêmes lois du marché que les matières existantes, à savoir le jeu de l’offre et de la demande. Ainsi, l’intensification de la concurrence entre commerçants, dont le nombre n’a cessé de progresser au fil des attributions de licences au cours de cette période, et l’accroissement du nombre d’unités de production ont participé à ce recul des prix. Pour l’auteur de l’étude, Nicholas Colas, il n’est cependant pas question de parler "d’effondrement" des prix : "la volatilité des prix est un effet naturel d'une nouvelle industrie et d’un nouveau marché qui sont dans leur phase de croissance. Les prix se forment, les prix baissent, un événement arrive et les prix remontent à nouveau", explique-t-il.

Vers davantage d'intégration verticale

ConvergEx estime que les ventes de cannabis à usage récréatif dans le Colorado ont progressé de 98% entre les mois d’avril 2014 et d’avril 2015, à 43,9 millions de dollars. Sur l’ensemble de l’année 2015, elles pourraient atteindre 480 millions de dollars, soit une hausse de 50% par rapport à 2014. Forts de ce succès, de nombreux commerçants optent pour une intégration verticale, complète le courtier, en achetant des entrepôts supplémentaires et en développant leurs propres sites de production.

A l’instar de celles d’autres produits, les ventes ont baissé après les fêtes de fin d’année, et s’accroissent lors des pics d’affluence touristique. Un autre événement devrait, en outre, agiter le marché : le 16 septembre – et seulement ce jour-ci – la taxe de 10% sur le cannabis à usage récréatif sera abrogée avant d’être ramenée, de manière permanente cette fois-ci, à 8% en 2017. Cette disposition est incluse dans un projet de loi porté par le gouverneur du Colorado, John Hickenlooper. Les réservations affluent déjà auprès des hôteliers…

Franck Stassi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte