Le "bonus-malus" automobile stimule les ventes de vélos électriques

Suite à la révision l'an dernier de la liste des bénéficiaires du bonus-malus automobile, la vente de voitures polluantes n'a pas baissé selon la Cour des Comptes. Mais le marché des vélos électriques en tire profit, porté aussi par l'innovation dans le secteur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le
78 % des véhicules bénéficiaires du bonus sont des vélos électriques.

La Cour des Comptes a publié en mai 2018 une note d’analyse sur le bonus-malus automobile, un dispositif mis en place depuis 2008 par l'Etat. Ce dernier "propose des aides pour l’achat de véhicules émettant peu de CO2 par km parcouru, qui sont financées par une taxe sur les véhicules dont les émissions de CO2 dépassent un seuil donné", explique l'Institution. Ce seuil d'émission de CO2 doit être inférieur à 60 g/km pour recevoir une prime et supérieur à 126g/km pour être taxé.

L'an dernier, ces aides ont été étendues aux véhicules à moteurs électriques plus légers, mais supprimées pour les véhicules hybrides non rechargeables. Une opportunité pour les vélos à moteur électrique : près de 182 000 vélos électriques ont ainsi bénéficié d'une aide à l'achat en 2017. Le cumul des bonus s’élève même à 34,7 millions d’euros pour les vélos. L’aide représente en effet 20 % du prix de l’appareil, dans la limite des 200 euros. "Les demandes d’aides à l’achat de vélos à assistance électrique ont été environ trois fois supérieures à l’estimation initiale", indique la Cour des comptes. Les vélos électriques ont ainsi représenté 78 % des véhicules aidés.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'occasion de vous replonger dans notre enquête sur la révolution du vélo à assistance électrique:

A LIRE AUSSI

Car les innovations ne manquent pas dans le domaine. Que ce soit chez Mobivia, Michelin... ou en Vendée.

A LIRE AUSSI

A LIRE AUSSI

Voire même chez Ford...

A LIRE AUSSI

Ventes de véhicules électriques plus faibles que prévu

En 2017 selon la Cour des Comptes, 301,60 millions d’euros ont été versés comme "bonus", tandis que les recettes pour l'Etat du "malus" ont été de 351,8 millions d’euros. La part des achats de voitures affectées d’un malus est de 17,6 % en 2017, soit une hausse de près de 4 points par rapport à 2016.

L'Etat s'en est finalement bien sorti : le montant des bonus est inférieur de 36 % au montant prévisionnel, "en raison de ventes de véhicules électriques bien plus faibles que prévu", indique la Cour des comptes. Les véhicules bénéficiaires d’une aide et affichant un taux d’émission de CO2 de moins de 60g/km s'élèvent à plus de 28 000, un nombre inférieur de plus de 50 % par rapport aux prévisions.

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS