Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Laurence Parisot appelle patronat et syndicats à négocier sur la laïcité

Christophe Bys , , , ,

Publié le

A la une Pour l’ex-présidente du Medef Laurence Parisot, les partenaires sociaux doivent s’emparer de la question de la laïcité dans l’entreprise en négociant une charte.  "Le vivre ensemble est une préoccupation managériale quotidienne" , a-t-elle justifié. 

Laurence Parisot appelle patronat et syndicats à négocier sur la laïcité © Luc Perenom - L'Usine Nouvelle

Après les attentats français et danois, les chefs d'entreprise sont restés relativement silencieux. Certains ont manifesté à titre privé. La question du fait religieux en entreprise soulève souvent embarras ou déni. Pour ne donner qu'un exemple, l'association nationale des DRH (ANDRH) avait élaboré, il y a deux ans, un document sur le sujet qui n'a jamais été rendu public. Rangé dans un placard quelques heures avant sa publication, il y dort toujours. La prise de parole de Laurence Parisot, vice-présidente de l'Ifop et ex-présidente du Medef, lors d'une rencontre avec les journalistes de L'Usine Nouvelle lundi 16 février, est d'autant plus exceptionnelle.

"Ce qui nous inquiète tous, en tant que citoyens français et européens, c'est la montée du racisme et de l'antisémitisme. La laïcité est l'une des plus importantes réponses que l'on puisse apporter à ces graves dérives. C'est pourquoi je pense qu'il est temps de réfléchir à la laïcité en entreprise", a-t-elle affirmé, souhaitant que les partenaires sociaux se saisissent au plus vite de cette question. Elle a indiqué ne pas être concernée directement par la question à l'Ifop, mais "je connais des entreprises où la question se pose d'ouvrir ou non une salle de prière", a-t-elle précisé.

Tout en indiquant que "l'entreprise est un espace privé, de travail et que la question religieuse ne devrait pas y être un enjeu" elle a considéré que "le sujet existe et que le vivre ensemble est une préoccupation managériale quotidienne."

Une discussion ouverte au niveau national

Pour ces raisons, elle souhaite que cette question "fasse l'objet d'une discussion ouverte avec les syndicats au niveau national. Il n'est plus possible de se contenter de paroles chuchotées." A titre d'exemple "remarquable", Laurence Parisot a cité le cas de l'entreprise Paprec, qui a eu une démarche pionnière et originale en signant l'an dernier une Charte de la laïcité, qui a été approuvée par référendum par les salariés. Depuis l'entreprise a obtenu un prix national de la laïcité.

"Patronat et syndicats devraient travailler à une charte de la laïcité en entreprise. Nous, entrepreneurs, nous ne pouvons pas être absents de ce débat qui s'est transformé depuis janvier 2015 ", a ajouté la vice-présidente de l'Ifop, n'excluant pas que, sur cette question, "un accord paritaire doive et puisse être signé."

Il n'est pas sûr que cette initiative soit reprise par son successeur. Laurence Parisot était connue pour ses prises de position sociétales, quand Pierre Gattaz a été élu en promettant un retour aux sources du mouvement patronal : l'économie d'abord. 

Christophe Bys

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle