La start-up française Devialet inaugure son premier magasin à Hong Kong

PARIS (Reuters) - Le fabricant français d'enceintes haut de gamme Devialet inaugure jeudi le premier magasin aux emblèmes de sa marque à Hong Kong. C'est une nouvelle étape de sa stratégie visant à étendre son réseau de distribution aux 30 principales villes mondiales d'ici trois ans.

Partager
La start-up française Devialet inaugure son premier magasin à Hong Kong

Dans un marché de l'audio où les ventes de chaînes hi-fi ont chuté au profit des enceintes connectées, la jeune pousse française dispose d'une carte maîtresse. Sa technologie maison, associant la puissance du numérique à la fidélité de l'analogique, permet de restituer un son de qualité inédite, qui lui a valu de nombreuses distinctions, le soutien de parrains prestigieux (Xavier Niel, Bernard Arnault) et le privilège rare d'être distribué dans les magasins Apple.

Pour espérer devenir la future licorne française - start-up avec une valorisation dépassant le milliard d'euros - Devialet doit encore transformer l'essai sur le front commercial.

Le groupe basé à Paris mise sur l'Asie pour faire décoller les ventes de son produit phare, l'enceinte connectée Phantom, dont elle espère vendre 50.000 exemplaires cette année. Commercialisée entre 1.690 euros et 2.590 euros pour son modèle "Gold", l'objet à la forme ovoïde s'est écoulé pour l'instant à un peu moins de 40.000 unités depuis son lancement fin 2014.

Après Hong Kong, Devialet compte planter ses "flagships" à Séoul, Taipei et Singapour grâce aux 100 millions d'euros de sa dernière levée de fonds auprès de nouveaux actionnaires, dont le géant de Taiwan de l'électronique Foxconn et le coréen Naver, propriétaire de la messagerie Line.

"Même si la croissance est partout très forte, l'Asie croît plus vite que le reste", a déclaré Quentin Sannié, cofondateur et directeur général de Devialet, dans le cadre d'un entretien à Reuters, ajoutant qu'une très large majorité des achats dans la région se portent sur la version la plus chère des Phantom.

L'implantation de la boutique de Hong Kong dans le très passant centre commercial "IFC" a nécessité deux ans de travail, signe de la méticulosité apportée par le groupe à l'installation de ses vaisseaux amiraux afin de capter sa cible : le cadre urbain fréquemment en déplacement.

Partenariats dans la TV et l'audio

"La limite à notre croissance c'est clairement la distribution", a expliqué le dirigeant de Devialet, qui vise un nouveau doublement du chiffre d'affaires en 2017 après avoir engrangé 60 millions d'euros de revenus l'an dernier et un résultat légèrement bénéficiaire.

La société mise également sur des partenariats pour étendre le champ d'application de ses technologies et leur centaine de brevets à l'ensemble de l'univers du son, qui représente trois milliards d'objets vendus par an contre 100 millions pour le seul segment de l'audio.

Devialet devrait concrétiser ses desseins en 2017 avec des annonces dans l'automobile et la télévision, a indiqué Quentin Sannié sans dévoiler le nom des partenaires.

Pas de révolution à attendre en revanche en 2017 en termes de produit. Pour les années suivantes, Devialet a dans ses cartons un projet d'équipement à un prix davantage accessible au grand public. "Nous voulons tout rafler. On ne peut pas le faire uniquement avec des produits à 2.000 euros", explique Quentin Sannié. "Phantom, c'est notre premier Mac qui commence à raconter le futur. La prochaine étape ce sera notre iPhone."

L'évocation du géant de Cupertino n'est pas anodine pour Devialet, qui a volé la vedette aux autres acteurs français du secteur en appliquant les recettes à succès du groupe à la pomme : un marketing étudié, un design sophistiqué, et un positionnement très haut de gamme assumé.

Devialet, dont les produits sont conçus et fabriqués dans l'Hexagone, a également profité de l'engouement pour le "Made in France" tout en ayant dès sa création en 2007 une stratégie internationale.

"Il y a une demande pour de très belles niches de marché avec peu de volumes mais de belles valeurs de marché", explique Michael Mathieu, analyste à GFK, à propos du marché de l'audio, caractérisé par un nombre important d'acteurs positionnés sur des produits allant du très grand public au quasi professionnel.

Interrogé sur l'hypothèse d'une entrée en Bourse, Quentin Sannié juge le scénario "séduisant" mais pas pour tout de suite, précisant que la question se posera plutôt aux environs de 2020.

Pour Reuters, Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Composants mécaniques

Systèmes de guidage linéaires - charges légères et moyennes

NADELLA

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS