La sécurité est une filière d’excellence, comme l'aéronautique, le spatial et le numérique

30 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 300 000 emplois, des entreprises leaders dans le monde, des PME innovantes, de l'exportation et des embauches… L’industrie de la sécurité veut être une nouvelle filière d’excellence française au même titre que l’aéronautique, le spatial et le numérique.

 

Partager


Crédits : Pascal Guittet

Au salon Milipol, qui s'est tenu du 17 au 20 novembre au parc des expositions de Paris Nord Villepinte, la France a découvert une nouvelle filière d’excellence : l’industrie de la sécurité.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le salon de la sécurité et de la sûreté des Etats en est la plus belle vitrine et met en évidence son savoir-faire et son dynamisme. Qu’y voit-on ? Des grands groupes français leaders mondial dans leur domaine comme Morpho (groupe Safran) pour les lecteurs d’identification biométrique, Thales dans le domaines des radios professionnels haut débit mais aussi des PME innovantes comme HGH Systèmes Infrarouges qui produit des caméras pour la surveillance des sites sensibles. Etait également présente, Exavision, une société nîmoise spécialiste des équipements optroniques.

Toutefois, le marché est mondial tout comme la concurrence. Parmi les 900 stands du salon, les deux tiers étaient trustés par des entreprises israéliennes, américaines, chinoises, russes… Toutes se disputent un marché international estimé à environ 600 milliards d’euros.

30 milliards d'euros

Alors que pèse la France sur ce marché ? A l’occasion du salon, le ministère de l’Intérieur et le ministère de l'Economie ont révélé, le 19 novembre, la première étude en profondeur sur le poids de l’industrie de la sécurité dans l’économie française. Elle pèse 30 milliards d’euros et emploie 300 000 salariés. Des chiffres qui englobent les produits et les services de sécurités des sociétés privées.

Cet ensemble s’inscrit dans une filière sécurité plus large lorsqu’on y inclut la sécurité publique (police, gendarmerie, pompiers…), soit un ensemble qui pèse 60 milliards d’euros de volume d’affaires pour 1 million d’emplois. "Elle est beaucoup moins connue mais c’est une industrie d’excellence au même titre que l’aéronautique, le spatial et le numérique", précise Marc Darmon, patron des activités de sécurité chez Thales et également représentant des industriels de cette filière.

5 % de croissance

Ce secteur regroupe 10 000 entreprises dont 1100 pour son cœur industriel et plus de 9600 dans le domaine des services. La filière tricolore grimpe sur le podium européen avec l’Allemagne et le Royaume-Uni, largement devant l’Italie et l’Espagne. Comme l’aéronautique, elle est très performante à l’étranger: 50% de son activité est réalisée hors de France. Comme l’aéronautique, elle crée des emplois : les entreprises devraient compter 52 000 emplois supplémentaires d’ici 2020. Comme l’aéronautique, sa dynamique est forte : le secteur devrait enregistrer une croissance de l’ordre de 5% d’ici à 2020.

Valoriser les technologies

Pourtant, la filière commence à peine à se structurer. Sur décision du gouvernement, un comité de filière des industries de la sécurité, le Cofis, a été créé en octobre 2013 pour mieux valoriser ses technologies, trouver de nouveaux marchés et la structurer. Il est directement piloté par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) et la Direction générale des entreprises (DGE) à Bercy.

Associant les utilisateurs, les industriels et la puissance publique, il définit la feuille de route technologique de la filière. Des démonstrateurs dans le domaine de la vidéosurveillance intelligente et des communications 4G ont été lancés et financés. "Aujourd’hui 60 millions d’euros sont investis chaque année au profit de l’innovation et de la recherche dans le domaine de la sécurité", a précisé à Milipol Benjamin Gallezot, adjoint au directeur général des entreprises, à Bercy.

A Villepinte, Hassan Meddah

Infographie réalisée par Pierre Monnier

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    SAFRAN
ARTICLES LES PLUS LUS