Economie

La relocalisation massive des chaînes de valeur est un voeu pieux

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les appels à la souveraineté nationale en matière de production sont à la mode. Mais c’est un immense défi, probablement irréaliste, ou qui ne peut s’effectuer qu’à la marge comme le décrypte la Coface dans sa dernière étude. Les obstacles à un changement complet des chaînes de valeur mondiales sont nombreux.  

La relocalisation massive des chaînes de valeur est un voeu pieux
Le porte-container n'a pas fini de sillonner les mers du globe.
© rubenerd - Flickr - C.C.

La mondialisation des échanges ne va pas s’arrêter après le Covid-19 même si le commerce international va ralentir très fortement cette année, pour cause à la fois de récession et d’une montée des mesures protectionnistes. Il devrait chuter entre 13 et 32 % comme l’indiquait dans ses dernières prévisions l’OMC, pour remonter en 2021.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte