Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

La région Occitanie veut être la première à utiliser les TER à hydrogène d'Alstom

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Une semaine après l'annonce du gouvernement de doter les régions de TER à hydrogène d'ici 2022, l'Occitanie répond positivement, et annonce le 28 novembre l'acquisition de 16 nouvelles rames dont 3 hydrogènes, plus un investissement de trois millions d'euros. Il permettra de développer, dans l'usine d'Alstom de Tarbes, la chaîne de traction des nouveaux trains.

La région Occitanie veut être la première à utiliser les TER à hydrogène d'Alstom
Carole Delga, présidente de la région Occitanie et Jean-Baptiste Eyméoud , président d'Alstom France, présentent un TER à hydrogène.
© Sébastien Lapeyrere/Région Occitanie

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Le 21 novembre, Alstom a présenté son train bi-mode électrique/hydrogène à destination des régions françaises. Le jour suivant, le gouvernement a annoncé qu’il souhaitait que ce TER nouvelle génération soit mis en service à partir de 2022. En bonne élève première de sa classe, la région Occitanie a déclaré le 28 novembre acquérir 16 nouvelles rames, dont 3 à hydrogène. Elle a également confirmé un nouvel investissement.

Trois millions d’euros ont été débloqués pour développer une première chaîne de traction qui équipera les futurs trains, et devrait leur permettre de réduire de 20% leur consommation énergétique. Opérationnelle en 2020, elle sera déployée en série avec les nouveaux wagons en 2022.

Financé par Alstom, SNCF, les Régions Occitanie, Nouvelle-Aquitaine et Grand-Est, ce démonstrateur conçu au sein du site d’Alstom de Tarbes sera testé sur une rame Régiolis Occitanie. Située, justement, en dans la région, l'usine emploie 850 personnes et est présentée comme un "centre mondial d’excellence pour les systèmes de traction, modules de puissance et appareillages, essais et mises au point" et un "centre de compétence global hydrogène".

Une annonce qui confirme la volonté de l’Occitanie de devenir "la région expérimentatrice pour le déploiement des premiers trains à hydrogène", explique sa présidente Carole Delga dans un communiqué.

Elle rappelle également l’ambition régionale de "devenir la première région à énergie positive d’Europe à l’horizon 2050", notamment grâce au "plan opérationnel HyDéO pour intégrer l’hydrogène énergie dans la transition énergétique, le développement économique, du territoire et de ses infrastructures".

Une lettre aurait été envoyée au Premier ministre Edouard Philippe pour "proposer l’expérimentation de trains à hydrogène en grandeur nature sur deux lignes d’Occitanie (Montréjeau-Luchon et Villefranche-de-Conflent-Latour-de-Carol)".

(Photos : Sébastien Lapeyrere/Région Occitanie)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

12/12/2018 - 10h41 -

il n'y a pas de train entre perpignan et villefranche de conflent
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle