La recette Macron pour augmenter de 500 euros le revenu des ménages au SMIC

500 euros de plus par an pour un couple au SMIC, sans dette pour l’Etat, sans coupe dans ses dépenses et sans hausse de la masse salariale des  entreprises, c’est la recette de l’équipe d’Emmanuel Macron qui propose de revoir le financement d’une partie de la protection sociale en relevant la CSG. Le détail du calcul.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La recette Macron pour augmenter de 500 euros le revenu des ménages au SMIC
Emmanuel Macron, leader d'En Marche et ex Ministre de l'Economie, de l'industrie et du Numérique

Le leader d’En marche présentera le 10 décembre à Paris, dans ce qui est annoncé comme son premier grand meeting de campagne, les grandes orientations de son programme. Il en a déjà dévoilé un aspect lors d’une interview sur RMC le 8 décembre. Il propose une révision du financement la protection sociale pour augmenter le salaire net des salariés et des indépendants. Le principe est de renvoyer une partie de ce coût à la solidarité nationale.

Le dispositif : supprimer les cotisations chômage et maladie payées par les salariés (pas celles des employeurs) tout en augmentant "légèrement" la CSG dont l’assiette est plus large puisque portant sur l’ensemble des revenus. La CSG est en effet prélevée sur les revenus du travail, salaires ou autres, les revenus de remplacement, comme les retraites ou ceux du capital mobilier ou immobilier. Sur RMC, Emmanuel Macron a annoncé un gain net de 500 € par an pour un couple au Smic, c'est-à-dire percevant 2932 € par mois à deux. Comment le mouvement En marche a-t-il fait ces calculs ? Il nous en a livré les détails.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une mesure Favorable au ACTIFS, defavorables aux retraités et aux rentiers

Les baisses de cotisations maladie et chômage augmenteraient chaque mois le net de 92 euros. A cela il faut déduire les 51 euros de CSG que le couple paierait en plus. Au final le gain est de 41 euros par mois, c'est-à-dire 492 € par an. Ce mouvement de bascule se fait au détriment des retraités, dont on sait qu’ils concentrent une grande partie du patrimoine en France, et des épargnants. Emmanuel Macron a annoncé toutefois que les petites retraites seraient préservées. Il affiche désormais la volonté de "mettre le travail au centre de sa campagne", ce type de mesures ancre ce positionnement. L’alternative au financement par la CSG serait une hausse de TVA, c’est d’ailleurs la voie choisie par François Fillon. Moins populaire à gauche, la hausse de TVA est toutefois plus indolore. Mais l’ensemble du programme n’est pas dévoilé et rien ne dit que la TVA ne sera pas aussi mise à contribution si Emmanuel Macron veut amplifier ce mouvement de baisse de charges en s’attaquant aussi à celles des employeurs.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS