Transports

La RATP, maître d’ouvrage pour le prolongement de la ligne 14 vers Orly

Olivier Cognasse , , , ,

Publié le

Après le prolongement au nord, la Société du Grand Paris vient de confier à la RATP la maîtrise d’ouvrage du prolongement de la ligne 14 jusqu’à l’aéroport d’Orly. En espérant que la régie n’annonce pas dans quelques mois des retards, comme pour la partie nord. La mise en service est prévue pour 2024.

La RATP, maître d’ouvrage pour le prolongement de la ligne 14 vers Orly © © DR

Le prolongement de la ligne 14 du métro parisien au nord vers Saint-Denis Pleyel (Seine-Saint-Denis) et au sud jusqu’à l’aéroport d’Orly (Val de Marne) est un projet essentiel du futur réseau de transport en commun du Grand Paris. La RATP qui avait déjà obtenu la maitrise d’ouvrage sur le prolongement au nord avec le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF), l’assumera également pour les travaux de la ligne 14 au sud de Paris.

La Société du Grand Paris (SGP) a logiquement confié ces responsabilités au transporteur francilien. L’accord prévoit également que la RATP assume la maîtrise d’ouvrage du système de transport pour l’ensemble de la ligne, prolongée de Saint-Denis Pleyel à l’Aéroport d’Orly. Cette convention permettra à la RATP de débuter sans délai les études de conception des ouvrages et équipements. La SGP conserve la responsabilité des acquisitions foncières et des projets de valorisation connexes.

 Deux ans de retard sur la partie nord

Pierre Mongin, PDG de la RATP, se félicite dans un communiqué de "cette décision [qui] est une nouvelle preuve de confiance de la part de la SGP envers les équipes d’ingénierie de la RATP." C’est surtout la certitude "qu’après avoir été maître d’ouvrage des prolongements, la RATP sera aussi l’exploitant de la future ligne 14 entre Saint-Denis Pleyel et Aéroport d’Orly, véritable colonne vertébrale du Grand Paris Express."

Le patron de la RATP avait pu donner le premier coup de pioche, le 11 juin 2014, du premier chantier du Grand Paris Express, porte de Clichy, en promettant la mise en service de ce prolongement au nord pour 2017... Quelques mois plus tard, le 23 octobre, c’était la soupe à la grimace pour les usagers de la ligne 13 totalement saturée.

La RATP annonçait un retard de deux ans en raison de problèmes techniques sur le creusement du tunnel et, semble-t-il, des retards dans les expropriations. Le prolongement au sud doit permettre une mise en service en 2024, selon le souhait du Premier ministre Manuel Valls. Espérons que les délais seront respectés...

Olivier Cognasse

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

17/02/2015 - 18h17 -

"En espérant que l’ex-régie", pour info Mr Cognasse la RATP est toujours une régie, sauf si vous êtes tombé (et donc j'aimerai bien le voir!) sur un décret présidentiel concernant la privatisation et donc le changement de raison sociale de la dite entreprise, cordialement.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte