Economie

« La priorité doit aller aux réformes nationales »

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

« La priorité doit aller aux réformes nationales »
François Villeroy de Galhau Gouverneur de la Banque de France
Le PIB n’a progressé que de 1,1 % l’an passé. La France est-elle condamnée à une croissance faible ? Pour 2017, notre prévision est de 1,3 %. La croissance française est résistante, mais trop lente. Dans l’ensemble de la zone euro, la croissance moyenne est de 1,7 %, un environnement relativement porteur dont nous pouvons, nous Français, mieux tirer parti. Plusieurs de nos voisins européens affichent de vrais succès : croissance forte en Espagne ou en Irlande, plein emploi en Allemagne et en Autriche… Ce qui fait la différence, ce sont les réformes réalisées. La croissance et l’emploi, c’est possible en Europe et avec l’euro. Lesquelles seraient nécessaires en France ? Elles peuvent, je crois, être résumées par quatre « E » : les Entreprises, dont[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte