Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La première route productrice d’électricité est en construction dans l’Orne

, , , ,

Publié le

La première route productrice d’électricité est en chantier à Tourouvre dans l’Orne. Ségolène Royal se rend sur ce chantier le 24 octobre. Elle visitera aussi à Tourouvre l’entreprise SNA qui fabrique les dalles Wattway, le revêtement photovoltaïque routier conçu par Colas, leader mondial des infrastructures et l’Ines, l’Institut national de l’énergie solaire.

La première route productrice d’électricité est en construction dans l’Orne
Dalles photovoltaïques qui comprennent des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche.
© Colas-Joachim Bertrand

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, se rend le 24 octobre à Tourouvre (Orne) sur le chantier de la première "route solaire" en cours de construction - sur un kilomètre et sur une voie - sur la route départementale qui traverse le village. Cette route sera raccordée au réseau et produira de l’électricité dans quelques semaines.

Elle va être recouverte de dalles photovoltaïques qui comprennent des cellules photovoltaïques enrobées dans un substrat multicouche. Le concept de revêtement routier photovoltaïque a été mis au point par la société Wattway, division du groupe Colas - spécialiste des infrastructures de transport - et l’Institut national de l’énergie solaire (Ines).

"Il n’y a aucune autre réalisation à cette échelle sur la planète. C’est une première mondiale" a confié Jean-Charles Broizat, directeur de Wattway (Colas) à l’Usine nouvelle.com."Après 5 ans de recherche en laboratoire avec l’Ines, nous sommes entrés dans la phase de test de cette technologie Wattway sur le plan des usages". Cette phase de test comprend la réalisation en deux ans d’une centaine de "chantiers" de 50 à 100 mètres carrés, dont un chantier en Vendée (50 m2), et ceux de Marseille (100 m2), de Georgie aux Etats-Unis (100 m2) et de l’Alberta au Canada (100 m2).

Avec sa superficie de 2 800 m2, la route solaire de Tourouvre représente un changement d’échelle par rapport à ces "chantiers" souligne-t-on chez Wattway.

Une subvention de l’Etat de 5 millions d’euros au Conseil départemental de l’Orne

Pourquoi Tourouvre ? Parce que c’est à Tourouvre qu’est installé le fabricant de dalles photovoltaïques SNA qui réalise 12 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 77 salariés. Cette Scop spécialisée dans le pressage de disques optiques (CD, DVD, CD Rom) avait en 2008 décidé de se diversifier dans le photovoltaïque et avait investi en 2010 dans une ligne d’assemblage de panneaux photovoltaïques. En 2015, elle a été contactée par Colas qui cherchait un industriel susceptible de fabriquer les dalles Wattway. "Nous avons été choisis pour nos moyens humains et industriels. C’est une très bonne nouvelle pour nous !" indique Hervé Eymery, directeur général de SNA.

Après avoir visité l’usine SNA le 26 juillet 2016, Ségolène Royal avait jugé bon de donner un coup de pouce - sous forme de subvention d’Etat - au conseil départemental de l’Orne pour qu’il finance cette route départementale productrice d’électricité solaire. La route a aussitôt reçu le surnom de "voie Royal" !

"Nous réalisons actuellement les travaux préparatoires de l’infrastructure ; nous posons les fourreaux qui vont accueillir les câbles et nous préparons le raccordement avant la pose des dalles Wattway en novembre" a expliqué Jean-Charles Broizat à l’Usine nouvelle.com le 24 octobre. Les dalles seront collées directement sur la chaussée, sans travaux de génie civil.

Le revêtement photovoltaïque pourra supporter le passage d’un 45 tonnes

Ces dalles sont très fines (quelques millimètres d’épaisseur) mais très résistantes. Elles sont conçues pour supporter 2 000 véhicules/jour et résister au passage d’un 45 tonnes. Pas question pour le dirigeant de dévoiler les secrets de fabrication du précieux revêtement. "La technologie que nous avons brevetée porte sur l’encapsulage des cellules photovoltaïques dans un complexe de plusieurs couches de matériaux". Quant au revêtement transparent côté ciel, c’est une sorte de vernis qui consiste en une résine dans laquelle sont incorporés des granulats de verre recyclé.

La capacité de production de la "route solaire" de Tourouvre est de l’ordre de 110 watts au mètre carré, indique Jean-Charles Broizat. Soit 3% de moins que la production d’un panneau solaire habituel. La production annuelle est estimée à 280 mégawattheures. Selon l’Ines qui s’appuie sur des données de l’Ademe, un kilomètre linéaire de route équipée de dalles Wattway permet d’éclairer une ville de 5 000 habitants.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle