La PME du spatial Comat agrandit son site pour accompagner sa montée en cadence

La société toulousaine Comat, spécialisé dans les sous-systèmes spatiaux, a annoncé un investissement de 2 millions d’euros pour presque doubler la superficie de son site de production. Cette extension lui permettra de répondre aux besoins d’industrialisations d’un récent contrat avec Airbus Defence and Space.

 

Partager
La PME du spatial Comat agrandit son site pour accompagner sa montée en cadence
L'extension du site de Comat, permettra d'accélérer l'intégration de sous-systèmes sur les satellites OneSat d'Airbus Defence & Space

C’est l’un des effets attendus de l’ère du NewSpace : la montée en cadence des équipementiers du spatial pour répondre à la croissance du marché des petits satellites. Comat, PME toulousaine d’une centaine de personne spécialisée dans le développement et l’assemblage de sous-systèmes, investit 2 millions d'euros pour presque doubler la superficie de son usine de Flourens (Haute-Garonne) pour répondre aux besoins d’un contrat majeur signé avec Airbus Defence and Space (ADS) et préparer son développement.

800 m2 de salle Blanche

Le site, actuellement d’une superficie de 1800 m2, sera complété d’une extension de 1400 m2 Une salle blanche de classe ISO 8 de 800 m2 est également prévue. Elle permettra d’accroître les capacités d’assemblage sur satellite du groupe.

Selon Ludovic Daudois, directeur général de Comat, cet investissement important va permettre à la société de fabriquer et d’intégrer un sous-système complexe sur des satellites OneSat d’ADS. Un contrat de plus de 10 millions d’euros sur cinq ans. Sept de ces satellites de télécommunications, dotés d’une architecture modulaire, sont en cours de fabrication chez Airbus.

« Il s’agit clairement de nous permettre de monter en cadence et d’assurer la parfaite répétabilité de notre process », appuie Ludovic Daudois. « Nous étudions la possibilité d’intégrer des robots pour nous permettre de garantir la parfaite maitrise de la fabrication et de l’assemblage. Le spatial devient une vraie industrie. »

Intégrer 6 satellites par an

Une approche orientée vers la cobotique serait particulièrement intéressante, selon le dirigeant. L’objectif de Comat est de pouvoir intégrer 6 satellites par an. « Sachant que chaque satellite nécessite deux mécanismes que nous fabriquons », précise Ludovic Daudois.

L’ambition de la PME ne s’arrête pas cependant à ce contrat avec ADS : elle souhaite également pousser, grâce à cet investissement, sa capacité d’innovation. Comat est en effet très active sur de nombreuse technologie de l’ère NewSpace. La société développe ainsi un propulseur électrique pour les petits satellites et participe à trois appel à projets dans le cadre du plan de relance du spatial.

Les start-ups montent en puissance

Par ailleurs, la société se rapproche de nouveaux acteurs très dynamiques dans le NewSpace : les start-ups. Comat a participé à récemment participé à la mise au point d’un système de déploiement de nano-satellites mis au point avec le fabriquant de nanolanceurs rémois Venture Orbital Systèmes (VOS).

La société a également pris une participation dans la jeune pousse NewSpace Prométhée, spécialisée dans les services « downstream » . « La relation avec les start-ups est appelée à s’accentuer dans les prochaine années », pointe Ludovic Daudois. « Nous voulons jouer le rôle d’intermédiaire et faire cohabiter dans nos projets les partenaires académiques, les maîtres d’œuvre du spatial et les start-up prometteuses du Newspace. »

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS