Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

La pile à combustible de Safran bientôt prête à décoller

Aurélie M'Bida , , ,

Publié le , mis à jour le 27/11/2017 À 10H43

Safran Power Unit a développé une pile à combustible pour l'alimentation électrique des systèmes annexes des avions. Cette pile devrait être au point pour 2019-2020.

La pile à combustible de Safran bientôt prête à décoller © Safran Power Units

L'équipementier s'est mis sur les rangs depuis quelques années. Après l'automobile, le secteur aéronautique explore l'hydrogène comme source d'énergie. Le centre d'expertise de Safran, Safran Power Units développe une pile à combustible dans le cadre du projet PIPAA (pour pile à combustible pour applications aéronautiques) qui s'inscrit dans cette dynamique. Ce projet vise en effet à développer et qualifier un système de pile à combustible pour l'alimentation électrique de systèmes d'avions, notamment les solutions de taxiage électrique au sol, permettant ainsi de réduire drastiquement les émissions polluantes sur les aéroports. Il devrait aboutir d'ici à 2019-2020, selon François Tarel, le DG de Safran Power Units.

PIPAA représentant un investissement total de 51,6 millions d'euros sur cinq ans, il vient de se voir attribuer un financement à hauteur de 19,3 millions d'euros par le Programme d'Investissements d'Avenir, piloté par le Commissariat Général à l'Investissement (CGI) et opéré par Bpifrance, dans le cadre de l'appel à projets "Projets de R&D Structurants Pour la Compétitivité", a indiqué Safran dans un communiqué le 20 novembre.

Le groupe travaille sur la question depuis 2014

L'objectif à plus long terme de cette division de Safran est de "développer un système autonome de génération électrique embarquée pour avions moyen-courrier et avions d'affaires, et de valider l'ensemble d'une chaine de distribution et d'avitaillement en hydrogène des aéronefs sur une plate-forme aéroportuaire. Compacts et légers, ces systèmes de génération électrique associant pile à combustible et réservoir d'hydrogène permettront d'alimenter des charges spécifiques de l'avion, au sol et en vol, réduisant ainsi significativement l'empreinte écologique des aéronefs".

Dès 2014 déjà, le groupe Safran s'est intéressé à la question. L’avion plus électrique est une des pistes stratégique de R&D pour le secteur aéronautique. Herakles (ex-Airbus Safran Launcher), une filiale de Safran avait alors noué un partenariat avec le britannique Cella Energy pour développer des systèmes de stockage d’hydrogène sous forme solide afin d’alimenter des piles à combustible. Se présentant sous une forme semblable à une matière plastique, le système de stockage libère de l’hydrogène quand il est légèrement chauffé. Il ne s’agissait pas de développer des moteurs électriques pour faire voler les avions, mais d’utiliser une pile à combustible transformant l’hydrogène en électricité afin d’alimenter les systèmes annexes (ventilation, pressurisation de la cabine, systèmes antigivrage, restauration, divertissement).

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus