International

La pénurie de main-d’œuvre guette l’Europe de l’Est

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La pénurie de main-d’œuvre guette l’Europe de l’Est
À Lodz, le sort des salariés de l’usine Whirlpool d’Amiens n’émeut guère. En juin 2018, la fabrication de lave-linge doit démarrer dans la ville polonaise, surnommée la « nouvelle Manchester ». L’industrie textile locale, laminée lors de la chute du Mur, a cédé la place à de nouvelles usines. Whirlpool, Gillette, Dell… y ont délocalisé leurs sites d’Europe de l’Ouest, pour profiter des faibles salaires. Comme dans le reste de la Pologne, le taux de chômage a reflué de 19 %, lors de l’adhésion à l’Union européenne, à 5,3 %. Et désormais la pénurie de main-d’œuvre se transforme en casse-tête pour le patronat local. Toute l’Europe centrale est concernée par ce phénomène. Le problème est encore plus[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte