Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La Passat, Voiture de l'année 2015 : "Une volonté de remettre en lumière les grandes berlines", selon Josselin Chabert

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le

La Volkswagen Passat 8e génération succède à la Peugeot 308 au palmarès européen de la Voiture de l'année. Alors que s'ouvre le 3 mars le salon de Genève, Josselin Chabert, analyste chez PWC-Autofacts, voit dans cette récompense l'occasion de relancer le marché des grandes berlines.

La Passat, Voiture de l'année 2015 : Une volonté de remettre en lumière les grandes berlines, selon Josselin Chabert © Volkswagen Group Press

L’Usine Nouvelle - La Volkswagen Passat 8 a été élue "Voiture de l'année 2015" par le jury européen Car of the Year (Coty). Cette élection n'est-elle pas en décalage avec le marché européen ?

Josselin Chabert - Ce choix peut à première vue paraître étrange alors que des crossovers étaient en lice. Mais il y a trois ans, le marché avait enregistré une grosse vague de ventes de berlines. Le couronnement de la Passat peut peut-être s'interpréter comme la volonté de remettre en lumière le segment des berlines de segment D fortement concurrencé par les crossovers, pour relancer les ventes.

Avoir une voiture de l'année dans sa gamme aide-t-il vraiment à booster ses ventes ?

Ce prix donne une aura au modèle récompensé, et permet au constructeur de limiter les rabais accordés sur ce véhicule. C'est ce qui s'est passé l'année dernière avec la Peugeot 308. Mais globalement, les constructeurs se sont rendus compte que les rabais consentis pendant la crise pour augmenter les volumes se sont faits au détriment à la fois des marges et aussi de la cote à l’occasion des véhicules. L’axe est désormais de privilégier les marges, les options et services associés aux volumes de vente que peuvent entraîner les rabais.

Un crossover comme le Citroën C4 Cactus ou le Nissan Qashqai sont eux les vrais gagnants auprès des clients...

Le segment des crossovers au global, surtout de segment C, pourrait être élu segment de l'année ! Ce type de modèle prend des parts de marchés importantes aux berlines compactes. Il plait aussi bien pour le design racé aux hommes que pour la hauteur et le confort de conduite aux femmes. Pour les constructeurs, il permet de faire des économies significatives car il séduit partout dans le monde pour les mêmes raisons.

Après deux mois de hausse, peut-on dire que le marché européen est bel et bien reparti ?

Globalement le marché européen va mieux, mais il faut rester prudent. L'Espagne repart, ce qui n'était pas prévu, et redémarrage est fort. La Grande-Bretagne se maintient aussi mais ça pourrait ne pas durer à des niveaux aussi élevés. Le véritable suspense reste porté sur la France, avec des perspectives de croissance économique en demi-teinte. PwC y prévoit 1,3% de croissance seulement des véhicules passagers, à 1,82 million d'unités, pour un marché européen en hausse de 2,6% à 13,34 millions de véhicules vendus en 2015.

Propos recueillis par Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle