Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La NASA va pouvoir construire son avion supersonique

Sybille Aoudjhane , ,

Publié le

Proposé il y a quelques jours, le budget américain de 2019 va permettre à l’avion supersonique de la NASA de voir le jour dans très peu de temps. Le Budget américain a confirmé sa volonté de soutenir son projet appelé Quiet Supersonic Technology (QueSST). 

La NASA va pouvoir construire son avion supersonique
Quiet Supersonic Technology, l'avion supersonique silencieux développé par la NASA et Lockheed Martin.
© Flickr/Lockheed Martin/Quiet Supersonic Technology Concept

Il va financer "entièrement le démonstrateur de vol Low-Boom [ndlr un avion supersonique ultrasilencieux], un avion expérimental supersonique (plus rapide que la vitesse du son) qui effectuera son premier vol en 2021."

Le gouvernement américain désigne de cette manière le supersonique ultra-silencieux : Quiet Supersonic Technology (QueSST) en cours de projet développé par la NASA. L’objectif est de construire un avion capable de faire un Paris-New York en 4h30 à Mach 1,4 dont le boom supersonique serait inférieur à 75 décibels.

Le groupe de défense américain Lockheed Martin est devenu le partenaire de l’administration américaine de l’espace sur ce projet. Il a remporté un contrat de 20 millions de dollars sur 17 mois pour notamment faire le design préliminaire de l’avion. Le concept est encore au stade de plans modélisés par ordinateur. A la réalisation, l’appareil devrait mesurer 28,6 mètres de long sur une envergure de neuf mètres au niveau des ailes.

Lockheed Martin a aussi annoncé, vendredi 15 décembre, s'associer avec le constructeur aéronautique Aerion pour développer le premier avion d'affaires supersonique : le projet de l’AS2. Aerion, basé à Reno dans le Nevada voudrait construire un avion de 12 passagers capable d'aller à Mach 1,4.

Au cours des dernières années, la société texane a avancé sur le design et l'aérodynamisme de son avion grâce à un partenariat avec Airbus. Les deux sociétés ont établi un design préliminaire des ailes et de la structure. En mai, la division GE Aviation de General Electric s'était associée avec Aerion pour développer le moteur de l'AS2. Le premier vol est prévu pour 2023 et la mise en service pour 2025.

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus