La mue réussie d’Effidence en fabricant de robot

Effidence, prestataire de services en ingénierie robotique, a pris pied avec succès dans la fabrication de robot. Son Effibot, capable de suivre les personnes en portant les charges à leur place, est de plus en plus adopté par les industriels, logisticiens en tête.

Partager
La mue réussie d’Effidence en fabricant de robot
La SNCF a expérimenté l'usage du robot d'Effidence dans deux gares parisiennes.

Vous allez peut-être devoir vous habituer à être suivi par ce drôle de chariot. SNCF, La Poste, DHL, ou encore Bouygues construction : Effibot, le robot autonome d’assistance à la manutention du clermontois Effidence, essaime dans les services, la logistique ou le BTP. Son rôle est de d'assister les préparateurs de commande ou les voyageurs en gare : Effibot les suit dans leurs déplacements en portant les charges à leur place. Cette PME du Puy-de-Dôme a vendu une vingtaine de ces robots en 2016, année du lancement de ce produit, et projette d’en commercialiser plus de cent d’ici deux ans.

Ces ventes prometteuses sont le résultat du virage pris par l’entreprise, spécialisée autrefois dans l’ingénierie roboticienne. Réalisant désormais la totalité de son chiffre d’affaires dans la vente de ses deux produits phares, son robot de manutention, capable de porter jusqu'à 300 kilos, et son système de navigation autonome, Effidence estime avoir "achevé sa mue" entamée en 2015.

Si l’ancien prestataire de services devenu fabricant de robot a pris ce tournant, c’est qu’il voulait "être plus visible et montrer son savoir-faire", explique à L'Usine nouvelle Eric Ploujoux, le responsable commercial d’Effidence, qui a réalisé environ 600 000 euros de chiffre d’affaires en 2016. "Il manquait sur le marché un produit sur étagère", poursuit-il.

"Le marché est mûr"

L’entreprise a cependant attendu son heure. "Aujourd’hui, le marché de l’utilisateur est mûr, mais auparavant nous serions arrivés beaucoup trop tôt, souligne Eric Ploujoux. Dans le monde industriel, il y a désormais un intérêt pour des solutions robotiques et ce sont des réflexions à court terme. La robotique est un outil qu’on veut intégrer dès à présent dans un process."

La pépite estime disposer d’un atout majeur : la fiabilité de son système de navigation autonome capable de reconnaître et de suivre un individu. "Des robots qui suivent des personnes, il y en a d’autres, mais nous sommes les seuls avec ce niveau de performance et la possibilité d’une fonction collaborative", précise-t-il.

Concrètement, le robot d’Effidence est capable de détecter les jambes de son maître. Différents capteurs lui permettent de s’orienter dans son environnement : un laser à balayage et des lasers fixes pour le robot testé sur les quais de la SNCF gare de l’Est et gare de Bercy, à Paris. Le système est modulable et il existe d’autres types de capteurs intégrables, comme le GPS, des caméras ou les ultrasons.

"La force du logiciel développé est de savoir traiter simultanément l’ensemble des données récoltées, explique l’entreprise. C’est la fusion des informations qui assure précision et totale fiabilité dans les ordres de navigation générés." Au cœur du système réside en effet un puissant algorithme d’acquisition et de traitement de l’information qui permet au robot de se repérer à la fois dans l'espace et le temps, fruit des recherches menées depuis la création de l’entreprise.

Sécurité du public

Grâce à ce logiciel, le robot différencie les objets présents dans son environnement et prédit des trajectoires. Il peut, par exemple, se déplacer sur les quais d’une gare tout en garantissant la sécurité du public. La SNCF a expérimenté cet été son utilisation pour porter les bagages des personnes à mobilité réduite. Résultat ? La technologie s’est révélée concluante, avec cependant des demandes d’amélioration du look et du design du robot.

Le spécialiste de la logistique DHL a lui déjà passé le stade de l’expérimentation et utilise quatre robots comme assistants pour les préparateurs de commande. Ici, Effidence réfléchit déjà à la prochaine étape, la connexion du robot avec le système de gestion des flux logistiques des entrepôts pour tirer un plus grand profit des capacités autonomes du chariot. L’entreprise garde la tête froide : elle sait que la révolution robotique ne se fera pas du jour au lendemain. Mais elle affiche de solides ambitions : la robotique de service professionnelle promet des "applications infinies".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - TSINGONI

MISE EN OEUVRE D'UN DISPOSITIF DE VIDEOPROTECTION URBAINE.

DATE DE REPONSE 08/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS