Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La métrologie française se positionne sur les nano

Marion Garreau ,

Publié le

La métrologie française se positionne sur les nano
La secrétaire d’État à l’Économie Delphine Gény-Stephann (à gauche) lors de l’inauguration de la nouvelle entité du LNE, le 27?février.

Caractériser l’infiniment petit est un défi aussi bien scientifique qu’industriel. Pour y répondre, le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) a inauguré un institut dédié aux nanotechnologies dans ses locaux à Trappes (Yvelines). Le but est de « fédérer un écosystème et devenir un acteur de référence » sur le sujet, selon son directeur, Georges Favre. Si le LNE travaille depuis des années sur des outils de caractérisation, qui demandent de maîtriser une dizaine de propriétés, cette entité va lui permettre d’optimiser ses travaux de R & D. Elle lui donnera aussi de la visibilité alors qu’une multitude de techniques existent pour caractériser les nanotechnologies, mais qu’aucune n’est accréditée. Cette caractérisation est pourtant un enjeu pour les industriels, à l’heure où les effets des nanoparticules sur la santé sont méconnus. L’UFC-Que Choisir vient d’en épingler neuf dans l’alimentaire et la cosmétique pour non-respect de l’obligation de signaler leur présence sur l’emballage. Face à des industriels potentiellement esseulés, le LNE veut se poser en référence. [Lire aussi notre enquête page 48]. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle