La fusion Pfizer/Allergan tombe à l'eau

Retournement de situation inattendu dans la pharma mondiale. Le gouvernement américain a mis KO deux leaders mondiaux du secteur, l'Américain Pfizer et l'Irlandais Allergan.

Leur gigantesque fusion à 160 milliards de dollars, du jamais vu dans l'histoire de la pharmacie, n'aura pas lieu. En cause : l'administration Obama qui a mis en place début avril de nouvelles mesures pour contrer les opérations d'inversion fiscale. Car, outre le fait de créer un mastodonte de la pharmacie, cette transaction permettait surtout à Pfizer d'échapper à la fiscalité américaine. Pour cela, les deux groupes avaient monté un tour de passe-passe savamment orchestré. Pfizer devait se faire racheter par Allergan, tout en conservant la majorité du capital. Ce qui lui aurait permis de se domicilier fiscalement en Irlande, et de bénéficier du taux d'imposition irlandais, nettement moins lourd que le taux américain (12,5 % au lieu de 35 %). Sauf que le gouvernement américain est venu semer la zizanie. Voyant d'un très mauvais oeil ce genre de combines, la Maison Blanche a annulé l'intérêt fiscal de la transaction via de nouvelles dispositions. Celles-ci impactent notamment les entreprises ayant conduit plusieurs opérations d'inversion fiscale au cours des 36 derniers mois, relate Bloomberg. C'est le cas d'Allergan qui a acquis, sous son ancien nom Actavis, Allergan pour 65 Mrds $ en 2015, Forest Labs pour 25 Mrds $ en 2014 et Warner Chilcott pour 5 Mrds $ en 2013. Les nouvelles mesures s'appliquent aux fusions finalisées après le 4 avril, et concernent donc Pfizer et Allergan qui devaient concrétiser leur union à la fin de l'année. Assommés, les deux groupes n'ont visiblement pas eu d'autres choix que d'annuler leur projet de mariage. Pfizer devra en plus s'acquitter de 150 M$ à rembourser à Allergan, pour les dépenses associées à cette transaction. De quoi le décourager d'entreprendre d'autres opérations de ce genre par la suite. Rappelons qu'il avait déjà essuyé une déconvenue en 2014, avec son raid raté sur AstraZeneca. Une opération qui s'élevait à 117 Mrds $ ! À la place, le groupe américain pourrait bien entamer une restructuration majeure de ses activités. « Nous prévoyons de prendre une décision quant à poursuivre une potentielle séparation entre nos activités traditionnelles et innovantes avant la fin de 2016 », a confié Ian Read, le p-dg de Pfizer.

Cette affaire a un goût de déjà-vu, puisque la Maison Blanche avait déjà fait capoter des fusions de plusieurs dizaines de milliards de dollars ces derniers mois. Fin 2014, l'Américain Salix (désormais tombé dans l'escarcelle de Valeant) et l'Irlandais Cosmo avaient abandonné leur fusion, refroidis par la mise en place de plusieurs mesures fiscales américaines. À la même période, l'Irlandais Shire avait renoncé à s'offrir l'Américain AbbVie pour les mêmes raisons. Et les nouvelles dispositions encore plus agressives du gouvernement américain pourraient encore une fois impacter Shire, qui a lancé une offre de 32 Mrds $ sur l'Américain Baxalta début 2016. Mais, cette fois, le laboratoire irlandais ne semble pas sourciller. « Le groupe prévoit de finaliser cette fusion mi-2016 comme annoncé précédemment », a garanti Shire. Le laboratoire irlandais a aussi rappelé que l'objectif de cette combinaison était avant tout de créer une société leader dans les maladies rares. En somme, un pied de nez à ses concurrents Pfizer et Allergan, plus intéressés par l'avantage fiscal d'une telle opération.

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS