La croissance économique en Chine devrait encore ralentir en 2015

Le ralentissement de la croissance de l'économie chinoise va se poursuivre cette année en raison du manque d'élan du crédit, de la chute de l'immobilier et de la faiblesse de la demande globale, montre une enquête Reuters.

Partager
La croissance économique en Chine devrait encore ralentir en 2015
REUTERS/Kim Kyung-Hoon

La croissance du produit intérieur brut de la Chine devrait s'établir à 7% cette année et tomber à 6,8% en 2016, selon les prévisions médianes de 40 économistes interrogés entre le 15 et le 19 janvier. Le consensus des économistes sur la croissance au 4e trimestre 2014, dont les chiffres officiels seront publiés mardi, ressort à 7,2% en rythme annuel, le chiffre le plus faible depuis le ralentissement de l'activité qui avait suivi la crise financière de 2008.

L'économie chinoise traverse son ralentissement le plus marqué depuis plusieurs décennies en partie en raison de la volonté des autorités de rééquilibrer le modèle de croissance en faveur de la demande intérieure et au détriment de l'investissement et de l'export. La chute du marché immobilier, provoquée par un excédent d'offres et un surinvestissement alimenté par la politique de crédit facile mise en place pour atténuer les conséquences de la crise financière, n'était en revanche pas planifiée.

Si le consensus des économistes pour le quatrième trimestre correspond aux chiffres officiels, la croissance économique en moyenne sur l'année ressortira en dessous de l'objectif gouvernemental de 7,5% et au plus bas depuis près d'un quart de siècle. Les économistes interrogés par Reuters s'attendent en conséquence à une poursuite de l'assouplissement monétaire par la Banque populaire de Chine (PBoC) avec une réduction de 50 points de base par trimestre du taux des réserves obligatoires jusqu'en octobre afin de soutenir le crédit bancaire. La PBoC avait réduit son principal taux directeur à 5,6% à la fin de l'année dernière et pourrait l'abaisser à 5,4% au cours du deuxième trimestre, estiment les économistes.

INQUIETUDES SUR L'IMMOBILIER

Un nouveau ralentissement de l'économie chinoise risquerait de compromettre les chances d'une reprise, cette année, de l'économie mondiale dont la Banque mondiale a souligné récemment que le "seul moteur" était l'économie américaine. Une enquête Reuters auprès d'économistes publiés la semaine dernière a d'ailleurs fait ressortir que les principaux risques pour l'économie mondiale cette année résidaient dans une croissance moindre qu'espérée en Chine mais aussi dans la zone euro.

"Même en prenant en compte la poursuite de l'investissement public et les retombées positives de la baisse des prix du pétrole, le fléchissement de l'activité dans le secteur immobilier et les efforts pour maîtriser le crédit soulignent le risque d'une croissance encore plus faible", prévient Sacha Tihanyi, économiste chez Scotia Bank.

Les flux d'investissement directs en Chine, baromètre de la confiance des investisseurs internationaux dans le pays, n'ont progressé que de 1,7% l'année dernière contre une hausse de 5,3% en 2013. La croissance du crédit est aussi ressortie en deçà des attentes en dépit de la baisse surprise des taux par la banque centrale en novembre, les banques se montrant prudentes devant la hausse du taux d'endettement des entreprises et des crédits douteux. Pékin recourt habituellement au crédit pour stimuler l'activité mais la demande de prêts par les entreprises a aussi été freinée par le ralentissement de l'économie mondiale.

La PBoC a annoncé le 16 janvier l'octroi d'une enveloppe de 50 milliards de yuan (7 milliards d'euros) de financements pour les banques afin qu'elles développent les crédits à l'agriculture et aux petites et moyennes entreprises, des secteurs de l'économie généralement confrontés à une pénurie de crédits. Le ralentissement prolongé de l'activité est accentué par les craintes de voir la correction du marché immobilier dégénérer en une crise dont les effets se propageraient à l'ensemble d'une économie caractérisée par un niveau d'endettement très élevé. Le secteur du logement représente 15% de l'économie chinoise et le tassement de l'activité qu'il connaît s'est répercuté sur une quarantaine de branches allant de l'acier au ciment en passant par l'ameublement. Les prix des logements en rythme annuel dans les principales villes chinoises sont orientés à la baisse depuis le mois de septembre et les dernières données disponibles, publiées dimanche, ont montré un net recul au mois de décembre.

La Chine ne devrait pas non plus échapper à la tendance mondiale à la désinflation sous l'effet de la baisse des prix de l'énergie et des matières premières. Les économistes interrogés par Reuters s'attendent à ce que la hausse des prix à la consommation ralentisse à 2% en moyenne cette année avant d'accélérer légèrement à 2,5% en 2016.

Avec Reuters (Sumanta Dey, Marc Joanny, Wilfrid Exbrayat)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS