Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La communication optique s'incruste dans le silicium

Manuel Moragues

Publié le

La communication optique s'incruste dans le silicium
La source de lumière au tellurure de molybdène est compatible avec le silicium.

La miniaturisation de l’électronique s’approche dangereusement des limites physiques. En témoignent les effets de fuite de signal entre des composants toujours plus rapprochés qui réduisent la vitesse de communication entre différentes zones d’un processeur. Un problème croissant qui pourrait être évité en utilisant la lumière. Dans des travaux publiés dans « Nature Nanotechnology », des chercheurs du MIT présentent une voie prometteuse pour intégrer la communication optique sur des processeurs au silicium. Ils ont réussi à surmonter les principaux obstacles – le silicium n’est pas un matériau bien adapté à l’émission de lumière, les semiconducteurs, bons émetteurs, ne sont généralement pas compatibles avec le silicium, la lumière est souvent absorbée par le silicium – grâce au tellurure de molybdène. Ce semiconducteur, représentant d’une famille émergente de matériaux dits métaux de transition dichalcogenides à deux dimensions, est compatible avec le silicium. La diode créée par les chercheurs avec ce matériau émet dans l’infrarouge, qui n’est pas absorbé par le silicium. Cerise sur le gâteau, une inversion de tension permet de transformer cet émetteur de lumière en récepteur. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle