La communauté internationale s'inquiète de la taxation des importations d'acier

La décision de Donald Trump de taxer les importations d’acier et d’aluminium a suscité de très nombreuses réactions. De la France à la Chine, en passant par le Brésil, les principaux exportateurs de métaux n’ont pas hésité à exprimer leur mécontentement.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La communauté internationale s'inquiète de la taxation des importations d'acier

La décision a été enterinée jeudi 8 Mars au soir par Donald Trump : d'ici à quinze jours, les importations d'acier vers les Etats Unis seront taxées de 25% et celles d'aluminium de 10%. Tous les pays seront concernés à l'exception, pour l'instant, du Canada et du Mexique. La mesure, bien qu'attendue, n'en a pas moins fait réagir la communauté internationale.

Le Brésil, principal pays impacté

Avec 5,7 tonnes d’acier exportées par an aux Etats Unis, le Brésil est le principal pays impacté par les mesures annoncées par le président américain. Selon les calculs établis par le syndicat brésilien de l’acier, c’est un tiers de la production nationale - représentant l'équivalent de 3 milliards de dollars de revenus - qui pourrait être touché par l’augmentation des taxes. D’après le quotidien brésilien G1, les autorités nationales envisagent déja des mesures de représailles. Le pays, qui importe chaque année pour un milliard de dollars de charbon américain, pourrait, par exemple, diminuer ses commandes en attendant que le recours déposé à l’OMC n’aboutisse.

La Chine, onzième exportateur d’acier vers les Etats Unis, a également condamné fermement la décision de Washington. Dans un communiqué, le ministère chinois du Commerce a estimé que "l'abus de la clause de sécurité nationale par les États-Unis constitue une attaque délibérée du système commercial multilatéral incarné par l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et aura certainement un impact grave sur l'ordre commercial mondial." Le pays n’a toutefois pas encore indiqué de mesures de représailles spécifiques.

Concertation avec les aciéries européennes

A travers la voix du ministre de l’Economie, la France a exprimé son regret face à la décision annoncée hier. "La mesure américaine va peser sur le prix de l’acier et sur l’activité de toutes les aciéries en France et en Europe", a déploré Bruno Le Maire vendredi 9 Mars. Il a par ailleurs indiqué son intention de réunir dès lundi 12 Mars à Bruxelles l’ensemble des industriels de l’acier qui opèrent en France, afin de voir les mesures qu'ils attendraient des pouvoirs publics.

En début de semaine, l’Union Européenne, qui exporte pour environ 5 milliards d’euros d’acier et 1 milliard d’euros d’aluminium vers les Etats-Unis, affirmait réfléchir à l’établissement de taxes douanières sur certains produits pour compenser le manque à gagner lié à la décision américaine. Jeans, whisky, beurre de cacahuète, oranges de Floride… La liste de produits n’a toutefois pas encore été arrêtée.

De leurs côtés, les professionnels européens ont également réagi. Eurofer, l’association de l’acier européen, s’est fendue d’un communiqué exprimant sa préoccupation face à la potentielle inondation du marché européen qui pourrait découler du durcissement des importations américaines. "La perte des exportations vers les États-Unis, conjuguée à une poussée massive des importations dans l'Union Européenne, pourrait coûter des dizaines de milliers d'emplois dans l'industrie sidérurgique de l'UE et les secteurs connexes", a souligné Axel Eggert, le directeur général d'Eurofer.

Les industriels américains mécontents

Même sur le marché américain, la décision de Donald Trump est loin de faire l'unanimité. A l’image de la brasserie canadienne Molson Coors, grosse utilisatrice d’aluminium, qui a d’ores et déjà indiqué que cette mesure causerait une augmentation du prix de l’aluminium et se traduirait probablement par la disparition de milliers d’emploi dans l’industrie des canettes.

Une étude menée par le Beer Institute, le syndicat des industriels de la bière aux Etats-Unis, en début de semaine indiquait qu’une augmentation de 10% du tarif de l’aluminium pourrait détruire 20 300 emplois aux Etats Unis. "Ce sont les Américains et les travailleurs américains qui paieront le prix de cette décision" a expliqué l’industriel.

0 Commentaire

La communauté internationale s'inquiète de la taxation des importations d'acier

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS