La Commission européenne bloque le projet de fusion Deutsche Börse-LSE

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a annoncé mercredi opposer son veto au projet de fusion entre Deutsche Börse et le London Stock Exchange (LSE), en estimant que l'opération aurait conduit à la création d'un "monopole de fait" sur les marchés de la compensation des instruments à revenu fixe.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Commission européenne bloque le projet de fusion Deutsche Börse-LSE

Deutsche Börse et le LSE, les deux plus gros opérateurs boursiers européens en étaient à leur cinquième tentative de rapprochement, dont trois publiques et deux informelles. Les deux groupes possèdent la Bourse italienne en plus de celles d'Allemagne et du Royaume-Uni, ainsi que plusieurs des principales chambres de compensation européennes.

"La concentration entre Deutsche Börse et le London Stock Exchange aurait considérablement réduit la concurrence du fait de la création d'un monopole de fait dans le secteur clé de la compensation des instruments à revenu fixe", explique Margrethe Vestager, la commissaire européenne en charge de la Concurrence, dans un communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les parties n'ayant pas proposé les mesures correctives nécessaires pour lever les craintes en matière de concurrence que nous avions exprimées, la Commission a décidé d'interdire la concentration."

La cession de MTS, la plate-forme italienne de négociation des instruments à revenu fixe de LSE, aurait constitué "une solution claire et sans ambiguïté" aux problèmes soulevés par la Commission mais les deux parties l'ont refusée, note la CE.

Elles avaient en revanche proposé la cession de LCH.Clearnet, la chambre de compensation du LSE en France, mais cette concession a été jugée insuffisante par l'exécutif européen.

(Foo Yun Chee, Véronique Tison pour le service français)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS