Technos et Innovations

La Cnil s'oppose aux dispositifs dans les lycées

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Décidément, la reconnaissance faciale n’est pas la bienvenue en France. Après les vives critiques suscitées par le lancement prochain de l’application d’identification Alicem, fondée sur cette technologie, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) vient de demander l’arrêt des expérimentations de reconnaissance faciale dans deux lycées. Les Eucalyptus (Nice) et Ampère (Marseille) testent un "portique virtuel de sécurité" qui pourrait à terme être installé à l’entrée des établissements scolaires. Le principe : équipés d’un badge ou d’un QR code, les élèves passent par un portique avec lecteur et caméra qui capte leur visage pour le comparer au profil numérique contenu dans l’équipement. En cas[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte