La boîte boisson pétille

Malgré une conjoncture plutôt morose dans la consommation, la canette en métal tire son épingle du jeu et progresse notablement

Partager
La boîte boisson pétille

Légère, pratique, esthétique et recyclable à l’infini, la boîte boisson en métal emballe de plus en plus de consommateurs. Selon les chiffres du BCME (beverage can makers europe), les ventes en magasin ont progressé de 2,4 %en volume sur un an, dans un marché pourtant atone (0%) et de 3,3 % en valeur, soit près d’un point de plus que le marché. Sa part de marché atteint désormais 20,9 % (contre 20,1% en 2012) en volume sur l’ensemble des deux principaux marchés des soft drinks et de la bière, par rapport aux autres packagings. Elle est également en croissance en restauration hors foyer à +1,4 %, alors que le marché affiche un recul de 2 %.

En moins de 20 ans, "chaque Français est passé d’une consommation annuelle moyenne de 17 à 71 canettes", souligne Alain Preham, porte-parole du BCME. Du côté de la production, la croissance est en moyenne de +7% entre 2008 et 2013. "Entre janvier et septembre 2014, les industriels français ont conditionné un total de 4 milliards de boîtes boisson, soit +320 millions, un cinquième de la croissance en Europe", précise-t-il. Le pays se place ainsi au sixième rang européen.

La canette en métal n’est pourtant pas un produit nouveau, puisqu’elle aura 80 ans l’année prochaine, mais son histoire est jalonnée d’innovations. En plus d’un allégement constant, l’épaisseur de sa paroi ne fait plus que 73 microns, elle procure un large choix de formats et de multiples design. Les couvercles peuvent recevoir différents systèmes d’ouverture, refermable ou pas. "Alors que les parois peuvent se parer de surfaces en relief, avec les techniques d’embossage, de revêtements velours ou satinés, d’impression haute définition, avec des encres tactiles ou encore thermochromiques", explique Sylvain Jungfer, Délégué général.

En acier ou en aluminium, et ce n’est pas la moindre de leurs qualités, les boîtes boisson ont des capacités de recyclage presque infinies. "Deux sur trois le sont, avec un cycle de recyclabilité simple et court : une fois collectée, la canette ne met guère plus de 60 jours pour revenir en magasin". Pourtant une partie atterrit encore en incinérateur, ou pire en décharge du fait du manque d’équipement. "On s’achemine vers une concentration des centres de tri", reconnaît Éric Brac de la Perrière, directeur général d’Eco-emballages. Sur les 244, seule une centaine est équipée de machine à courant de Foucault, à même de différencier l’aluminium. Et la restauration hors foyer est le plus souvent en dehors des réseaux de collecte. C’est pourquoi l’opération "chaque canette compte" a été lancée en 2010 par la GIE La boîte boisson. Elle vise à récupérer les emballages pendant les grands événements sportifs, les spectacles, les foires… plus d’un millier de sites y participe à ce jour. Le hors foyer représenterait un gisement de plus de 20 000 tonnes annuel, un vrai défi !

Didier Ragu

0 Commentaire

La boîte boisson pétille

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS