Economie

La BCE se met au vert

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

La Banque centrale européenne (BCE) est prête à verdir sa politique monétaire. Lors de son audition réussie devant les députés européens, Christine Lagarde, la candidate à la succession de ­Mario Draghi, le président de la BCE, a promis de réduire la part des titres d’entreprises polluantes dans son bilan. "Aller vers une transition graduelle pour les éliminer est un impératif", reconnaît l’ancienne patronne du FMI, même si "les choses ne peuvent pas changer du jour au lendemain." Selon une étude d’un think tank bruxellois, 63 % des actifs de la banque centrale concernent des entreprises fortement émettrices de gaz à effet de serre. La probable future présidente de la BCE entend aussi continuer à soutenir les green bonds.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte