Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Banque de France lance son espace d’open innovation

Arnaud Dumas ,

Publié le

La Banque de France a entamé sa transformation digitale. Elle vient d’ouvrir le Lab dans Paris, un espace collaboratif dans lequel elle veut travailler sur les technologies et les usages qui viennent révolutionner ses métiers. Un premier appel à projet est lancé à destination des start-up jusqu’au 1er septembre prochain.

La Banque de France lance son espace d’open innovation
Le Lab doit permettre d'accélérer la transformation digitale de la Banque de France.

La banque centrale française veut se rapprocher des start-up. La Banque de France vient de lancer son Lab, un espace dédié à l’open innovation situé dans ses locaux de la rue de Réaumur, à Paris. Un espace de 150 m2, qui devrait être agrandi début 2018, lui est dédié et devrait permettre à l’institution d’accélérer sa transformation digitale.

"C’est un lieu différent pour nous, avec une salle de créativité, qui accueillera nos équipes et celles des start-up, pour réfléchir, entre autres, à de nouveaux projets et une salle de prototypes qui nous permettra d’expérimenter des innovations et des technologies avec ces acteurs innovants", explique Thierry Bedoin, le chief digital officer de la Banque de France.

Se confronter aux nouvelles technologies

Une équipe interne de six personnes va s’occuper du fonctionnement de ce nouvel espace, et notamment de la mise en relation entre les start-up et les équipes métier de la Banque de France. Le Lab aura notamment pour mission de confronter la banque aux nouvelles technologies et usages issus des start-up. Celles-ci postuleront aux appels à projets et seront sélectionnées par les équipes de la banque pour réaliser des expérimentations en commun.

Un premier appel vient d’être lancé, les start-up ont jusqu’au 1er septembre 2017 pour y postuler. "Cet appel à projet est très ouvert, explique Thierry Bedoin. Il n’y a volontairement pas de cadre défini pour permettre notamment à des thématiques auxquelles nous n’aurions pas pensé d’émerger." Les prochains appels seront plus ciblés, le sujet des usages de l’intelligence artificielle devrait notamment être abordé.

Une douzaine d’expérimentations par an

Entre deux et trois porteurs de projet seront retenues par session. Ils travailleront, au sein du Lab, avec les équipes de la Banque de France dans le cadre d’une expérimentation de trois à quatre mois autour d’une solution innovante. "Cela nous permettra de nous positionner sur ces technologies et d’évaluer la suite que nous pourrions donner au projet", explique le CDO.

Ces start-up seront rémunérées pour le travail qu’elles fourniront, l’enveloppe allouée à chaque projet étant variable. Elle pourrait se situer autour de 20 à 30 000 euros par start-up. La première année, une douzaine de d’expérimentations devraient avoir lieu.
En parallèle, le Lab servira aussi en interne à faire travailler les équipes de la banque sur la pratique de leur métier. "C’est un lieu d’anticipation, dans lequel les collaborateurs seront amenés à réfléchir très en amont sur les éléments disruptifs de nos usages. Cela nous permettra de mieux anticiper les évolutions de nos métiers", confie Thierry Bedoin.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus