Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

L’Oréal veut créer une mini-usine de cosmétiques dans chaque point de vente (ou presque)

Sylvain Arnulf , , ,

Publié le

Au festival South by South West d’Austin, L’Oréal présente un service de création de soins pour la peau personnalisé baptisé "Custom DOSE", pour sa marque Skinceuticals. Une unité miniaturisée capable de produire un sérum anti-vieillissement adapté à chaque peau, assure le géant des cosmétiques.

L’Oréal veut créer une mini-usine de cosmétiques dans chaque point de vente (ou presque)
"Custom Dose" est un mini-laboratoire de fabrication de soins pour la peau destiné à la marque Skinceuticals
© L'Oreal

Produire des cosmétiques à la demande, pour chaque consommateur, directement sur le point de vente, plutôt qu’en masse et en usine : c’est le rêve des géants des cosmétiques… que L’Oréal s’apprête à réaliser. Au festival de l’innovation SXSW d’Austin, qui se tient aux Etats-Unis du 9 au 18 mars, l’industriel français présente plusieurs prototypes d’innovations numériques, avec en vedette, une grosse boite noire ressemblant à une imprimante 3D industrielle.

Il s’agit d’un mini-laboratoire de fabrication de soins pour la peau destiné à la marque Skinceuticals, baptisé "Custom Dose". Il a été développé par l’incubateur L’Oréal Technology, déjà à l’origine de nombreuses innovations comme le patch de détection d’UV de La Roche Posay, le fond de teint personnalisé Lancôme, l’application mobile MakeUp Genius…

Une unité de production miniaturisée

La machine est capable de formuler un sérum anti-vieillissement en fonction des caractéristiques de la peau de chaque consommateur, puis de le fabriquer en quelques minutes en mélangeant des principes actifs. "D. O. S. E. dispose d'un contrôleur aux standards industriels qui fonctionne à 1200 rotations par minute pour mélanger les ingrédients avec précision, goutte à goutte", explique L’Oréal. "La machine combine de manière unique des principes actifs qui, historiquement, étaient impossibles à mélanger hors d’un environnement industriel". Une étiquette personnalisée est ensuite imprimée pour chaque consommateur, avec une date de péremption et un code à barres pour faciliter la prochaine commande.

 

Un outil pour créer une expérience client personnalisée

L’Oréal aimerait installer ce type de machine dans les lieux de prescription, idéalement chez des professionnels du vieillissement de la peau. L’expérience client liée à "Custom Dose" commencerait d’ailleurs par une consultation avec un spécialiste, pour aider l’utilisateur à définir le serum le mieux adapté à sa peau.

"Plus de 250 types de peau uniques ont été pris en compte lors de la recherche et de la sélection des ingrédients actifs à inclure dans le D. O. S. E. afin de fournir des dizaines de combinaisons grâce à plus de 2 000 algorithmes", précise L’Oréal. Un test de la machine dans des centres de soin en dermatologie doit débuter dès cet été aux Etats-Unis.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus