Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'optique au secours des processeurs

Manuel Moragues

Publié le

L'optique au secours des processeurs
Transistors et dispositifs optiques sont intégrés sur la même puce.

Le transfert d’informations entre cœurs de calcul est le goulet d’étranglement de la vitesse de traitement informatique. Que ce soit pour les supercalculateurs à centaines de cœurs utilisés pour l’intelligence artificielle ou pour les datacenters. L’optique, avec les débits bien plus importants qu’elle permet, apparaît comme une piste de choix. Reste à savoir fabriquer et intégrer les dispositifs optiques aux processeurs sans trop complexifier ni renchérir la fabrication de ces derniers. Une équipe de chercheurs des universités américaines de Berkeley et de Boulder, du Massachusetts institute of technology et du Suny polytechnic institute ont présenté dans la revue « Nature » une telle méthode de fabrication. Leur principale percée est d’y être parvenus pour le process de fabrication de puces CMOS le plus répandu, dit à substrat de silicium conventionnel (bulk silicium). Le principal obstacle dans ce process est le manque de matériau semi-conducteur avec les propriétés optiques adéquates, contrairement aux process SOI que fournit le français Soitec. Les chercheurs l’ont surmonté en réussissant à déposer un film de polysilicium optimisé (de 220 nm) permettant de réaliser les fonctions photoniques actives et passives nécessaires. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle