Economie

"L'intervention de l'Etat en tant qu'actionnaire mérite d'être repensée", juge le patron de Total

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

Vidéo Patrick Pouyanné, directeur général de Total, dit comprendre la position de Carlos Ghosn, le patron de Renault, dans son face à face avec l'Etat sur la question des votes doubles au conseil d'administration. "Je comprends Carlos Ghosn, il doit veiller à l'équilibre de son alliance avec les Japonais, à la base du renouveau de Renault", a-t-il commenté sur RTL. Pour résumer sa philosophie en matière de relations avec l'Etat, Patrick Pouyanné cite un exemple : "si la transition avec Christophe de Margerie s'est aussi bien passée, dans des conditions dramatiques, c'est parce que le CA de Total a pu prendre des décisions extrêmement rapides. Et que l'Etat n'est pas intervenu. L'économie est l'affaire des entreprises et l'Etat doit fixer des cadres mais son intervention en tant qu'actionnaire doit être repensée".

L'intervention de l'Etat en tant qu'actionnaire mérite d'être repensée, juge le patron de Total © Capture vidéo RTL

Regardez l'interview du patron de Total sur RTL dans lequel il s'exprime aussi sur la reconversion de la raffinerie de La Mède.


Patrick Pouyanné : "Total ne peut pas se... par rtl-fr

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte