L’intelligence artificielle, meilleur radiologue que l’Homme

Une intelligence artificielle (IA) développée en Chine surpasse le personnel médical dans le diagnostic des tumeurs du cerveau. Elle ne le remplacera pas pour autant, rapporte l’Agence Chine Nouvelle, Xinhua. Découvrez-la en vidéo.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’intelligence artificielle, meilleur radiologue que l’Homme
Surpassant l'erreur humaine, BioMind est une intelligence artificielle capable de détecter les tumeurs cérébrales avec grande fiabilité.

En parcourant les images radio de systèmes nerveux malades, par dizaines de milliers, l’IA BioMind a appris à diagnostiquer les tumeurs cérébrales et prédire l’expansion des hématomes. Nourri des données de dix ans d’archives, le système a été baptisé BioMind et mis au point à l'hôpital Tiantan de Beijing et à la Capital Medical University, relate un article de Xinhua, l’une des principales agences de presse chinoises.

Plus fort, mais secondaire

Les chercheurs ont mis leur invention à l’épreuve contre une équipe de quinze médecins experts. L’enjeu : émettre le diagnostic et les prévisions de 225 cas. La machine a vaincu l’humain sans ménagement, avec 87% des cas correctement diagnostiqués - en 15 minutes - et une fiabilité à 83% des prédictions, contre respectivement 66% et 63%. BioMind serait même capable de déceler, à 90% de justesse, les plus communes des maladies neurologiques comme le gliome et le méningiome.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Interrogé par Xinhua, Paul Parizel, ancien directeur de la Société européenne de radiologie et membre du jury des tests effectués, considère que cette intelligence artificielle, loin de remplacer l’Homme, servira de navigateur aux médecins. Tout comme l’est un GPS pour un automobiliste.

1 Commentaire

L’intelligence artificielle, meilleur radiologue que l’Homme

Alain BAUR
24/11/2018 21h:43

Je ne suis pas d’acccord avec votre affirmation. Les radiologues devront se réinventer et faire de l’interventionnel et les radiologues deuxième et troisième lecture ne seront plus nécessaire, cela est juste évident et il faut vous aider à l’accepter.

Réagir à ce commentaire
1 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS