Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’Inria veut mettre son expertise au service de la French Tech à Station F

Manuel Moragues

Publié le

L’Inria et l’initiative French Tech ont présenté ce lundi 29 février leur partenariat au sein de l’incubateur parisien Station F. L’objectif est d’offrir aux start-up déjà existantes un accès facilité aux chercheurs de l’Inria pour les aider à se développer.

L’Inria veut mettre son expertise au service de la French Tech à Station F
L'Inria veut développer de "nouvelles interfaces" entre son institut et les start-up déjà existantes à travers un partenariat avec l'initiative French Tech.
© Station F

La relation entre recherche publique et start-up ne se résume pas à l’essaimage. L’ambition du partenariat entre l’Inria et l’initiative French Tech présenté ce lundi 19 février à Station F, le gigantesque incubateur parisien de la Halle Freyssinet, est de développer les interactions avec les start-up qui ne sont pas issues de la recherche publique.

Devant le secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi, et la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, le PDG par intérim de l’Inria, François Sillion, a expliqué vouloir développer de "nouvelles interfaces" entre son institut et les start-up déjà existantes, au-delà de l’essaimage de 150 start-up par l’Inria depuis trente ans.

"Mener des projets ensemble"

La directrice du centre Inria de Paris, Isabelle Ryl, deviendra, comme l’a annoncé à la tribune François Sillion, directrice déléguée aux transferts technologiques à la fin du mois. "Notre but est de rapprocher la recherche académique de l’écosystème start-up, rappelle-t-elle. Cela ne passe pas que par des transferts de technologie. Il s’agit aussi de mener des projets ensemble et de réaliser des transferts de compétences via la mobilité des personnes." Et d’ajouter : "Cela se pratique beaucoup aux Etats-Unis. Nous le faisons de plus en plus en France depuis dix ans et nous voulons accélérer."

Le succès de l’initiative French Tech depuis sa création fin 2013 et le bouillonnement de création de start-up dans le numérique, en particulier dans l’intelligence artificielle aujourd’hui, appellent une telle action. Il ne s’agit pas seulement de créer des entreprises mais aussi d’aider celles déjà existantes à se développer. Et il s'agit aussi de s’en servir, comme le rappelle Corinne Borel, directrice déléguée à l'essaimage du CEA : "Les start-up sont pour nous le maillon clé pour diffuser rapidement des innovations de rupture."    

"Un centre d’aiguillage vers nos chercheurs"

L’Inria est convaincu de pouvoir aider les start-up à lever les verrous technologiques qu’elles peuvent rencontrer dans leur développement. "Le problème est qu’il est souvent difficile pour une start-up de savoir qui sont les chercheurs vers qui se tourner. Nous voulons faire de French Tech Central [l’espace de rencontre de la French Tech au sein de Station F, ndlr] un centre d’aiguillage vers nos chercheurs."

Les start-up pourront prendre des rendez-vous en ligne, sur www.french-tech-central.com, avec des représentants de la recherche publique. Des membres de l’Inria seront présents en permanence dans les espaces French Tech Central pour rencontrer les start-uppers. En outre, des master class leur seront proposées, ainsi que des Tech Talks, des démonstrations mensuelles de technologies. Rendez-vous pour la première, le 27 février, autour de SOFA, logiciel de simulation numérique en temps réel.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus