Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'industrie recrute en 2019 ! Plus de 175 000 postes à pourvoir

, ,

Publié le , mis à jour le 12/02/2019 À 10H00

Enquête Les 150 entreprises de notre classement comptent recruter plus de 175 000 personnes en France en 2019. Découvrez les sociétés qui prévoient d'embaucher et les postes les plus nombreux à pourvoir.

L'industrie recrute en 2019 ! Plus de 175 000 postes à pourvoir
La SNCF prévoit d'embaucher 16 000 personnes en 2019.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le rythme des recrutements va se maintenir en 2019. Selon l’enquête de "L’Usine Nouvelle" sur les prévisions de recrutements, les 100 plus gros recruteurs parmi les entreprises de l’industrie ou des services à l’industrie prévoient d’embaucher 173 600 personnes, contre 141 000 en 2018. Parmi ces recrutements, 45 % concerneront des cadres et des ingénieurs. Comme l’an passé, les trois quarts déboucheront sur des contrats à durée indéterminée.

Un dynamisme que confirment les enquêtes de l’Apec : au troisième trimestre 2018, plus de six entreprises de plus de 100 salariés sur dix ont embauché au moins un cadre, le taux le plus haut jamais atteint par ce baromètre. Notre enquête, comme celles de l’Apec, montre que les secteurs porteurs restent les activités informatiques et le conseil et les services aux entreprises. Dans l’industrie stricto sensu, l’Apec note un léger repli au troisième trimestre. Mais avec 67 % des entreprises de l’industrie qui ont recruté un ingénieur ou un cadre (contre 72 % au deuxième trimestre), le niveau reste au-dessus de la moyenne.

Stabilisation à un niveau élevé

En regardant de plus près, le tableau est moins rose que celui de l’an passé. Alors qu’en 2018 55,4 % des entreprises annonçaient un nombre de recrutements en hausse par rapport à l’année précédente, elles ne sont plus que 13,3 % cette année. Quelque 41 % envisagent même de recruter moins (contre 5 % en 2018). Il semble donc que le pic ait été atteint l’an dernier et que le marché de l’emploi se stabilise en 2019, notamment dans l’industrie. Autre indice : 65 % des entreprises citent, parmi leurs trois principales raisons de recruter, le simple remplacement des départs, contre 54 % il y a un an.

Les deux recruteurs les plus importants de 2019 sont la SNCF et LVMH, avec respectivement 16000 et 14300 embauches prévues. Les prévisions des entreprises du bâtiment comme Bouygues et Vinci se stabilisent, avec 8105 et 8000 recrutements, soit 800 de moins que l’an passé pour la première, 500 de plus pour la seconde. Engie et Veolia restent de gros recruteurs, le premier annonçant 2000 embauches de plus qu’en 2018 quand le deuxième confirme ses prévisions. Saint-Gobain réduit un peu la voilure, tablant sur 4500 recrutements, contre 6000 en 2018. Dans le secteur automobile, le groupe PSA va faire entrer 1250 personnes (Renault n’a pas communiqué ses prévisions). Dans le numérique et l’ingénierie, Capgemini, Alten, Altran restent stables dans leurs prévisions, tout comme la RATP (3050 embauches). Les cabinets de conseil et services financiers, tels Deloitte et KPMG, conservent leur rythme de croisière. 2019 s’annonce comme une année très dynamique pour les cadres, peut-être la dernière avant retournement.

Méthodologie 

Enquête réalisée par Éric Coder du 19 au 29 novembre 2018, à partir d’un questionnaire élaboré par la rédaction de "L’Usine Nouvelle" et envoyé à près de 600 entreprises de l’industrie, des services à l’industrie et du numérique.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle