Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'industrie ne bénéficie pas des 187 200 emplois privés créés en France en 2016

, ,

Publié le , mis à jour le 09/03/2017 À 16H03

PARIS (Reuters) - Le secteur privé a créé 187 200 emplois l'an dernier en France, soit près du double des créations d'emplois recensées en 2015 et un plus haut depuis 2007, selon des données diffusées jeudi 9 mars par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

L'industrie ne bénéficie pas des 187 200 emplois privés créés en France en 2016 © Yves Herman / Reuters

L'industrie ne bénéficie pas des créations d'emplois dans le secteur privée. Pire, elle pèse sur le bilan avec une perte de 24 900 emplois sur l'année 2016, soit une chute de 0,8%. Pourtant, ces chiffres ne tiennent pas compte de la part d'intérimaire employée par l'industrie. Ainsi, l'industrie a participé à la création des 37 600 postes en intérim en 2016.

L'institut a confirmé que l'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles avait bien progressé de 1,2% en 2016 en France, malgré une révision en légère baisse du nombre de créations nettes d'emploi par rapport à sa première estimation publiée le mois dernier, qui s'établissait à 191 700.

Malgré une hausse du produit intérieur brut (PIB) légèrement ralentie en 2016 par rapport à 2015, à +1,1% après +1,2%, l'économie française a créé près de deux fois plus d'emplois dans le secteur privé en 2016 qu'en 2015.

Les 187 200 créations d'emploi dans le secteur privé recensées l'an dernier, qui font suite à 100 000 créations en 2015, constituent un plus haut depuis 2007.

Par rapport à sa première estimation, l'Insee a également révisé de façon marginale les chiffres du troisième trimestre, à 50 500 créations de postes, contre 52 400 précédemment (-1 900), ainsi que ceux du quatrième trimestre, avec 64 400 postes créés, contre 62 200 initialement (+2 200).

Ces légères variations n'ont cependant pas affecté les progressions observées sur ces périodes, la progression de l'emploi privé ayant bien atteint +0,3% au troisième trimestre et +0,4% au quatrième trimestre.

Le secteur privé est donc resté en fin d'année dernière créateur net d'emplois pour le septième trimestre consécutif, principalement grâce à l'intérim.

Myriam Rivet, édité par Marine Pennetier

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle