[L'industrie c'est fou] Une interface holographique fonctionnelle dans un prototype de Volkswagen Golf GTI

Le constructeur automobile allemand dévoile en partie ses travaux sur les interfaces holographiques, à travers un concept car doté d’un écran de contrôle de la musique d’un nouveau genre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Une interface holographique fonctionnelle dans un prototype de Volkswagen Golf GTI
L'interface holographique de Volkswagen sert pour le moment à contrôler sa musique.

Depuis le premier Star Wars en 1977, tout le monde ou presque rêve d’interface holographique, d’objets en 3D qui prendraient vie à partir de rien. Si, aujourd’hui, les différentes solutions de réalité augmentée permettent d’obtenir d’impressionnants résultats, il est encore difficile de se passer d’écran ou de lunettes pour simuler l’effet holographique.

Volkswagen présente cependant un concept de GTI Aurora intégrant une interface de contrôle de la musique entièrement en hologramme et fonctionnant sans lunettes. Le constructeur automobile reste vague quant à la technologie utilisée : “Nous créons une image flottante à l'aide d'algorithmes logiciels et de composants technologiques. Le système reconnaît automatiquement les exigences de fonctionnement de l'utilisateur et les met en œuvre, ce qui rend son utilisation intuitive et logique, précise Mark Möller, directeur du développement au Volkswagen Group Components,”

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce n'est plus de la science-fiction

Volkswagen fait ainsi appelle à des technologies brevetées et pour le moment tenues secrètes. Le constructeur tient cependant à préciser que cette interface est tout ce qu’il y a de plus concrète, mais il faut être patient, car on ne la verra pas arriver de si tôt sur des véhicules produits en série : “Le système holographique peut être réalisé à l'aide de modules technologiques déjà disponibles aujourd'hui. Ce n'est plus seulement dans le domaine de la science fiction. Cependant, il faudra un certain temps avant qu'il puisse être utilisé dans les véhicules de production", ajoute Möller.

Volkswagen n’est pas le seul constructeur automobile à travailler sur des interfaces holographiques : au CES 2017, BMW présentait un tableau de contrôle du même genre, avant tout dédié à ses futures voitures autonomes. Une technologie qui, selon la marque allemande, ne serait pas disponible pour le grand public avant 15 ans.

Rappelons également qu’Intel produit depuis plusieurs années ses propres hologrammes, en utilisant des caméras intelligentes propriétaires baptisées “RealSense”. Une technologie qui devrait probablement se retrouver, d’ici quelques années, dans des véhicules autonomes ou non.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS