[L'industrie c'est fou] Un œil artificiel reproduit l’oeil humain

Des chercheurs de l'université des sciences et des technologies de Hong-Kong sont parvenus à mettre au point un oeil bionique reproduisant, depuis la coque en aluminium à la myriade de photorécepteurs abrités dans la rétine, la structure de l'oeil humain. 

Partager
[L'industrie c'est fou] Un œil artificiel reproduit l’oeil humain
L'oeil artificiel développé par les chercheurs de l'université des sciences et technologies de Hong-Kong s'inspire d'un oeil humain.

Pour ceux dont l’œil rouge de Terminator hante les cauchemars, c’est une mauvaise nouvelle. Une équipe de scientifiques de l’Université des sciences et de technologies de Hong-Kong (Chine) a mis au point un œil artificiel performant, s’inspirant de la structure de l’œil humain. Un travail aussi complexe que l’organe lui-même.

Une "rétine" incurvée criblée de nanofils de perovskite

Présenté dans la revue Nature en mai, cet œil bionique fonctionne grâce à une “rétine” hémisphérique, elle-même insérée dans un œil électrochimique composé d’une lentille captant la lumière, d’une coque en aluminium, et d’un liquide ionique. (Presque) tout comme notre propre globe oculaire.

C’est la forme concave, en demi-sphère de la rétine (qui couvre la face interne du globe oculaire) qui explique les performances de l’oeil artificiel, inspiré de la structure de son homologue humain. Pour remplacer les cônes et les bâtonnets qui servent de photorécepteurs aux humains, les chercheurs ont utilisé des nanofils de perovskite, un matériau connu pour ses propriétés photosensibles. Astuce : pour reproduire la structure de la rétine et sa densité de photorécepteurs, les chercheurs ont formé ces nanofils directement au sein des pores d’une membrane d’oxyde d’aluminium incurvée.

Des recherches supplémentaires nécessaires

Dense, cet oeil bionique se targue de bonnes performances, tant en termes de détection de sensibilité à la lumière que de résolution et de temps de réponse… De quoi intéresser la robotique humanoïde ou même (de manière plus lointaine) le secteur des prothèses, espèrent les chercheurs.

Mais des recherches restent nécessaires. Pour l’instant, l’oeil ne peut scruter que quelques pixels à la fois et, comme le note Nature, sa fabrication, qui inclut un processus de gravure par faisceau d'ions focalisés, reste très coûteuse.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lille

Sécurité d'un événement et des personnes.

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS