L'Usine Aéro

[L'industrie c'est fou] Un abri lunaire inspiré de l'art de l'origami

Hubert Mary , , , ,

Publié le

Images Deux architectes danois travaillent sur un prototype d'abri qui accompagnera peut-être les astronautes de la NASA lors de leur prochain voyage sur la lune. Afin de réaliser leur projet, une campagne de financement participatif est lancée, avec des récompenses à la clef.    

[L'industrie c'est fou] Un abri lunaire inspiré de l'art de l'origami
Représentation en image de synthèse du module Lunark, un habitat lunaire imaginé par deux architectes danois.
© SAGA Space Architects

Vivre plusieurs mois dans un origami géant ? C'est l'idée un peu folle de Sebastian Aristotelis et Karl-Johan Sørensen, deux architectes danois fondateurs du bureau d'étude SAGA Space Architects. Les deux compères ont conçu un abri auto-dépliable inspiré de l'art japonais de l'origami – cette activité qui consiste à plier du papier pour obtenir différentes formes –, avec une idée en tête, être sélectionnés par la NASA et son programme Artemis, qui projette d'installer des hommes sur la lune à l'horizon 2024.

(Crédit : SAGA Space Architects)

Un abri auto-dépliable

Si le projet peut paraître un tantinet saugrenu, il s'agit d'un concept sérieusement envisagé par les ingénieurs réfléchissant à des moyens d'installer une base sur l'astre nocturne. En effet, la faible pesanteur régnant sur la lune et l'encombrante combinaison des astronautes compliquent quelque peu la tâche quand il s'agit d'imaginer des projets de construction in situ. L'abri conçu par les deux architectes danois, baptisé Lunark, présente l'avantage d'être facilement transportable et auto-dépliable. Composé de 328 panneaux tissés entre eux avec une couture flexible et étanche, ce-dernier ressemble à un caisson d'isolation vu de l'extérieur.

L'habitat lunaire, taillé pour accueillir deux personnes, se compose d'un cadre compact en aluminium qui doit lui permettre de venir se poser sans encombre sur le sol lunaire, avant de "s'étendre" pour atteindre sa taille maximale.

(Crédit : SAGA Space Architects)

Simulateur météo et haut-parleurs pour des matins ensoleillés

Afin de ne manquer de rien lorsque vous serez tout là-haut, les concepteurs ont équipé leur module de nombreuses innovations, entre petites attentions et nécessaires de survie. Deux cabines insonorisées composent l'intérieur de l'abri, afin de maintenir un certain niveau d'intimité, ainsi que des panneaux lumineux circadiens visant à imiter les cycles jour-nuit et aider ses occupants à conserver un rythme biologique sain. A cela s'ajoute bien entendu des produits alimentaires et des réserves d'eau en quantité suffisante.        

Et puisque la vie dans l'espace s'accompagne nécessairement d'une forme de monotonie, le module comprend également un simulateur météo utilisant des panneaux lumineux et des haut-parleurs pour recréer des tempêtes, des matins ensoleillés ou des après-midi pluvieux.

(Crédit : SAGA Space Architects)

Un test de trois mois prévu au Groenland

Afin de tester leur module, la paire d'architectes prévoient de s'installer trois mois au Groenland, dans des conditions météorologiques proches de l'environnement lunaire. Mais avant d'entamer cette aventure, ils ont lancé une campagne de financement participatif afin de construire une version grandeur nature du Lunark, pour l'instant en phase de prototypage. Une série de récompenses est prévue pour les généreux donateurs, allant de fêtes virtuelles ou la possibilité d'avoir son nom inscrit sur la paroi intérieur du module.   

 

 

 

 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte