[L'industrie c'est fou] Tesla cherche à développer... Des essuie-glaces laser

L'Office des brevets et des marques des Etats-Unis a récemment validé une demande de brevet déposée par le constructeur américain Tesla en 2019. Celui-ci porte sur une technologie laser permettant de nettoyer automatiquement les vitres et les panneaux solaires disposés sur ses véhicules.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Tesla cherche à développer... Des essuie-glaces laser
Ce dispositif pourrait garantir la propreté des panneaux solaires du Cybertruck.

Quelques semaines après avoir dévoilé un projet de robot humanoïde, Tesla parvient encore à surprendre avec une nouvelle invention aussi futuriste qu'improbable : un système d'essuie-glaces laser. Le constructeur américain avait déposé en 2019 une demande de brevet concernant cette technologie, qui a été validée le 7 septembre par l'Office des brevets et des marques des Etats-Unis.

Le dispositif en question n'aurait pas pour objectif d'enlever l'eau du pare-brise afin d'améliorer la visibilité de l'automobiliste, mais plutôt de nettoyer en permanence toutes les surfaces vitrées du véhicule, sur lesquelles s'accumulent de petites particules de saleté. Il pourrait également fonctionner sur des panneaux photovoltaïques, qui devraient notamment équiper le prochain pick-up électrique de la marque, le Cybertruck, mais aussi sur les optiques des différentes caméras nécessaires à son système de conduite autonome.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une myriade de brevets

Afin de ne pas endommager les différentes parties de la voiture, le laser devra faire preuve d'une grande précision. Le brevet ne précise pas si des capteurs spécifiques seront utilisés pour déterminer la propreté des vitres. Cette pièce automobile semble en tout cas au cœur des préoccupations de Tesla, qui a également déposé en 2019 une demande de brevet pour des essuie-glaces... Electromagnétiques.

Rien ne permet néanmoins d'affirmer que ces technologies verront réellement le jour. Pour savoir si le constructeur a réellement prévu de mener son projet à terme, il faudra sûrement attendre la commercialisation du Cybertruck. Celle-ci ne débutera pas avant 2022, en raison de la pénurie de composants électroniques et de l'ouverture repoussée de ses gigafactories.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS