[L'industrie c’est fou] Spot, le robot quadrupède de Boston Dynamics, devient inspecteur de chantiers

Dans le Nord, Bouygues Bâtiment a testé les compétences du robot Spot, commercialisé par Boston Dynamics. Un engin qui pourrait accompagner la montée en puissance du BIM.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c’est fou] Spot, le robot quadrupède de Boston Dynamics, devient inspecteur de chantiers
Le robot Spot peut notamment être utilisé dans l'industrie de la construction.

On dit souvent que le chien est le meilleur ami de l’homme. Il pourrait bien devenir celui des professionnels du bâtiment. Sur le chantier d’un programme immobilier développant 86 000 mètres carrés de surface de plancher sur 10 hectares à St-André-lez-Lille (Nord), le robot Spot, conçu par l’entreprise américaine Boston Dynamics, a évolué au milieu des ouvriers le temps d’une phase-test. On l’avait aperçu sur une plateforme pétrolière en Norvège, le voici désormais passant un entretien d’embauche. Franchissement d’obstacles, montée d’escalier, marche sur du treillis soudé… autant d’épreuves que le quadrupède a relevé haut la main, d’après Bouygues Bâtiment Nord-Est.

A terme, l’objectif est “d’intégrer la maquette BIM à son programme et le laisser parcourir le chantier en toute autonomie pour scanner en 3D les ouvrages. Ces relevés permettront de suivre en temps réel et avec une grande précision l’avancée du chantier”, explique l’entreprise, qui a travaillé en collaboration avec les équipes de la chaire de recherche industrielle Construction 4.0, qui allie l’Ecole Centrale de Lille (Nord) et Bouygues Construction. L’idée est aussi de réaliser des scans 3D d’espaces difficilement accessibles ou dangereux pour le personnel, ainsi que de détecter des défauts grâce à ses nombreux capteurs intégrés.

Des missions d’inspection programmables

Le robot peut réaliser des photos et des vidéos à 360 degrés, et collecter des informations en données 3D pouvant être reliées à des jumeaux numériques. Des missions autonomes peuvent être programmées. Pouvant embarquer des charges utiles jusqu’à 14 kg, il est également capable d’effectuer des relevés topographiques.

Au Canada, en 2020, une entreprise de BTP avait commencé à utiliser Spot. “Un robot qui se déplacera sur le chantier pour prendre des photos à des endroits prédéfinis avec une caméra reliée à HoloBuilder, une plateforme de documentation qui permet de faire des comparaisons avec des logiciels de conception et de construction virtuelles”, expliquait à l’époque Pomerleau, qui comptait aussi en profiter pour affecter ses équipes à des tâches à plus forte valeur ajoutée. Des tests avaient déjà été réalisés au Japon.

A LIRE AUSSI

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS