[L’industrie c’est fou] Spot, le premier employé robot de la compagnie pétrolière Aker BP

Pour mieux inspecter et sécuriser une plate-forme située au large de la Norvège, la compagnie pétrolière Aker BP a embauché des drones et des robots. Parmi eux, Spot, le fameux quadrupède de Boston Dynamics.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’industrie c’est fou] Spot, le premier employé robot de la compagnie pétrolière Aker BP
Spot, le célèbre robot quadrupède de l'entreprise américaine Boston Dynamics.

À voir au fil des ans les vidéos, parfois burlesques, des robots mis au point par l’entreprise américaine Boston Dynamics, on a pu parfois se demander quel était vraiment le modèle économique de cette dernière… Ainsi son robot quadrupède Spot a-t-il tour à tour participé à des combats de chiens, "shaké son booty" robotique sur du Bruno Mars ou, plus sérieusement, arpenté en autonomie des sites de construction à Tokyo (Japon), pour y réaliser des missions d’inspection.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Qu’on se rassure, depuis fin septembre 2019, l’avenir de Spot semble avoir pris un tournant plus sérieux… et rémunérateur. Boston Dynamics avait alors annoncé proposer son robot en location aux entreprises souhaitant le tester et développer ses compétences. Depuis janvier 2020, le kit de développement logiciel (SDK) du quadrupède a même été mis à la disposition de tous via GitHub. Objectif pour le fabricant robotique : inciter les développeurs à concevoir "des applications personnalisées qui permettent à Spot d'effectuer des tâches utiles pour un large éventail d'industries".

Inspecter, enregistrer des données et transmettre des rapports

Depuis, le robot phare de Boston Robotics a fait du chemin : il vient d’être recruté à plein temps par l’entreprise pétrolière norvégienne Aker BP. Cette dernière a en effet décidé de tester des robots et drones sur la plate-forme Skarv qu’elle exploite en mer de Norvège.

Ses attentes ? "Évaluer leurs performances en matière d'inspection autonome, de capture de données de haute qualité et de génération automatique de rapports". Ces employés d’un nouveau genre pourront aussi bien réaliser des inspections aériennes et sous-marines, détecter des fuites d’hydrocarbures, exécuter des travaux pour mettre les vrais salariés hors de danger ou fournir de la téléprésence aux opérateurs terrestres sur les installations offshore.

Pourquoi avoir sélectionné, entre autres, un exemplaire de Spot ? Avec l’aide de l’éditeur de logiciels SaaS (software as a service) en IA pour l’industrie Cognite, Aker BP dit avoir testé sa mobilité dans des environnements pétroliers et gaziers simulés et constaté la capacité du robot à se mouvoir dans ces installations trop difficiles d'accès par le biais d'une automatisation traditionnelle.

"Nous sommes ravis de voir des partenaires innovants tels que Cognite valider la capacité de Spot à réduire les risques pour les humains et à fournir de la valeur pour le secteur de l'énergie", estime dans un communiqué Michael Perry, vice-président du développement commercial chez Boston Dynamics. Tandis que Karl Johnny Hersvik, le PDG d'Aker BP, précise que "la numérisation sera l'un des différenciateurs entre les compagnies pétrolières du monde, afin de pouvoir offrir des coûts et des émissions faibles". Il ne fournit néanmoins pas la nature du contrat de travail de Spot : CDD ou CDI ?

PAR LA RÉDACTION

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS