[L'industrie c'est fou] Pour le jus du matin, un gobelet en bioplastique d'orange imprimé en 3D

Un petit-déjeuner vitaminé et servi dans un emballage imprimé en 3D. Le 6 septembre, l'agence Carlo Ratti Associati a présenté un distributeur-imprimante 3D pour marier l'amour du jus d'orange et l'économie circulaire.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Pour le jus du matin, un gobelet en bioplastique d'orange imprimé en 3D
Le distributeur a été construit en collaboration avec l’entreprise pétrolière ENI et le fabricant italien d’imprimantes 3D WASP.

L’impression 3D s’invite à la table du petit-déjeuner. Vendredi 6 septembre, l’agence d’architecture Carlo Ratti Associati (CRA) a présenté le distributeur de jus du futur. La machine n’écoule pas seulement des litres de jus d’orange. Elle fabrique des gobelets grâce à l’écorce des fruits.

Une machine mi-distributeur, mi-imprimante 3D

Baptisé Feel the peel (“Sentez la pelure”, en français), le projet vise à promouvoir l’économie circulaire. Il cherche aussi à utiliser le maximum de matière dans une orange pour minimiser les déchets produits par la fabrication du jus.

Le distributeur a été construit en collaboration avec l’entreprise pétrolière italienne ENI, le fabricant italien d’imprimantes 3D WASP et CRA, l’agence de l’architecte et ingénieur italien Carlo Ratti qui dirige également le Senseable City Lav au Massachusetts Institute of Technology (États-Unis). La machine doit être présentée dans plusieurs lieux publics en Italie dans les prochains mois.

Du bioplastique d’orange

Le distributeur aux dimensions colossales s’élève à 3,1 mètres. Il est surmonté par un dôme de 1500 oranges qui roulent le long d’un rail pour être coupées en deux et pressées. Plus bas, les épluchures d’orange sont récupérées, séchées, broyées et mélangées avec du PLA (un polymère biodégradable).

Chauffé, le mélange permet d’alimenter une imprimante 3D qui fabrique les gobelets en bioplastique. À la façon des épluchures de pommes de terre utilisées pour fabriquer des cornets de frites, l’orange retourne à l’orange. Le bioplastique d’orange pourrait toutefois servir à d’autres usages comme la fabrication de vêtements.

0 Commentaire

[L'industrie c'est fou] Pour le jus du matin, un gobelet en bioplastique d'orange imprimé en 3D

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS