[L'industrie c'est fou] Pour Halloween, un masque aux mille visages imprimé en 3D

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Vidéo Happy Halloween ! Pour gagner la compétition des déguisements qui font peur, l'ingénieur et vidéaste Sean Hodgins a présenté mardi 29 octobre son propre costume : un masque capable de changer de visage.

[L'industrie c'est fou] Pour Halloween, un masque aux mille visages imprimé en 3D
Ancien ingénieur chez Harvest Robotics et dans le département R&D de Honda aux Etats-Unis, Sean Hodgins se présente comme un créateur ou un “maker”.
© Sean Hodgins / YouTube

Industrie, fais moi peur ! Les ingénieurs et bricoleurs en tout genre célèbrent Halloween jeudi 31 octobre. Pour briller aux soirées déguisées, ou terroriser les passants, quelques compétences techniques peuvent faire toute la différence. Installé au Canada, le vidéaste Sean Hodgins a fabriqué son propre costume.

Ancien ingénieur chez Harvest Robotics et dans le département R&D de Honda aux Etats-Unis, Sean Hodgins se présente comme un créateur ou un “maker”. Une idée a traversé son esprit à l’approche de la célébration païenne : plutôt que de choisir un déguisement, fabriquer un accessoire lui permettant de représenter n’importe qui ou n’importe quoi. Sur son masque blanc, les images défilent : formes abstraites, photographies de personnes réelles, visage de clown…

Pico projecteur et nano-ordinateur

Vous l’aurez compris, le masque de Sean Hodgins est en réalité une surface de projection. Celui-ci a été imprimé en 3D. Pour projeter les images, une perche orientée vers le bas prolonge le masque. Au bout de celle-ci, un pico projecteur (un mini-vidéoprojecteur) de Texas Instruments est suspendu. Celui-ci est alimenté en images par un nano-ordinateur Raspberry Pi. Sean Hodgins a aussi utilisé un logiciel de montage photo pour retoucher ses images afin qu’elles n’apparaissent pas déformées sur le masque.

Les images projetées ne sont pas ultra-réalistes mais l’effet étrange convient parfaitement à l’ambiance fantastique des fêtes costumées. Le masque fait également écho aux inquiétudes actuelles sur l'usage policier des technologies de reconnaissance faciale. Si vous avez quelques compétences en électronique et en programmation, Sean Hodgins explique son travail plus précisément sur ce site. Le projet est également présenté dans la vidéo ci-dessous (en anglais).

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte