Technos et Innovations

[L’industrie c’est fou] Porsche veut imprimer des sièges en 3D adaptés au fessier des conducteurs pour sa 911

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Images Imprimer son creux dans un siège est un travail de longue haleine qui peut nécessiter plusieurs mois d'assise. Pour accélérer ce processus et augmenter le confort des sièges de voitures, Porsche veut lancer en mai des premiers prototypes de sièges imprimés en 3D.

[L’industrie c’est fou] Porsche veut imprimer des sièges en 3D adaptés au fessier des conducteurs pour sa 911
Le service de siège imprimé en 3D s’inspire des technologies utilisées dans les sports mécaniques.
© Porsche

Porsche veut pousser plus loin la personnalisation de ses voitures. Imaginez un siège dont la forme épouse celle de votre fondement. À l’avenir, grâce à l’impression 3D, le constructeur automobile allemand pourrait proposer un tel service. Mardi 17 mars, l’entreprise a annoncé qu’elle allait lancer pour ses clients des petites séries de sièges produits grâce à la fabrication additive.

Un service inspiré des voitures de course

Ce service va s’inspirer des technologies utilisées dans le monde des sports mécaniques. “Le siège est l’interface entre l’humain et le véhicule, il est ainsi important pour un maniement précis et sportif. C’est pourquoi les coques de siège personnalisées pour le conducteur sont depuis longtemps la norme dans les voitures de course”, argumente dans un communiqué Michael Steiner, administrateur recherche et développement chez Porsche.

L’impression 3D présente plusieurs avantages dans une voiture, outre un design assez original (voir photo ci-dessous). Elle réduirait notamment le poids des sièges et elle augmenterait leur confort avec une forme personnalisée. La filiale de Volkswagen cherche en effet à multiplier les services de customisation autour de ses voitures haut de gamme. En février, elle proposait déjà d’imprimer l’empreinte digitale du client sur le capot des 911.

Une première série de 40 prototypes

Concrètement, le siège baquet comportera un support de base en polypropylène expansé (PPE). Cette pièce sera surmontée par une autre partie plus confortable et imprimée en 3D à partir de matériaux à base de polyuréthane. Au-dessus de la pièce imprimée en 3D, la surface du siège sera fabriquée en “Race-Tex”, un matériau en microfibres qui se compose de fibres de polyester recyclées.

Le service sera proposé dès mai 2020 pour les clients des Porsche 911 et 718. La première série sera limitée à 40 prototypes de sièges qui pourront être utilisés seulement sur les circuits de course européens. Prochaine étape : dès mi-2021, étendre ce service à des voitures pouvant rouler dans la rue en proposant aux clients trois niveaux de fermeté sur le siège et différentes couleurs.

À terme, le constructeur automobile souhaite adapter des sièges à la silhouette spécifique de ses clients. Comment Porsche mesurera-t-il les dimensions du fessier de ses clients ? La question reste ouverte.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte