[L'industrie c'est fou] Placé sur le pied, ce GPS vibrant va aider les personnes malvoyantes à se déplacer

Soutenue par le constructeur automobile Honda, la start-up japonaise Ashirase développe un système de navigation destiné aux personnes malvoyantes. Installé à l'intérieur de leurs chaussures, il serait capable de les orienter en émettant des vibrations.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Placé sur le pied, ce GPS vibrant va aider les personnes malvoyantes à se déplacer
Les vibrations indiquent au piéton la direction à prendre.

Selon la Fédération des Aveugles de France, près d'un million de Français sont considérés comme « malvoyants moyens ». Pour ces personnes, s'orienter à travers une grande ville tient parfois du parcours du combattant ; difficile pour nombre d'entre elles de tenir une canne tout en portant un GPS à leur oreille ou au plus près de leurs yeux.

Ashirase pourrait avoir trouvé le moyen de rendre moins stressant leur trajet à travers la jungle urbaine. Cette start-up japonaise, qui fait partie du programme d'incubation du constructeur automobile Honda, a en effet récemment dévoilé un système de navigation des plus novateurs. Il s'agit d'une armature en plastique disposant de plusieurs capteurs, à glisser à l'intérieur de la chaussure du piéton.

De multiples solutions

Après avoir entré sa destination sur une application pour smartphone dédiée, l'utilisateur n'aura plus qu'à se laisser guider par les vibrations qu'il ressentira au niveau de ses pieds. Selon l'entreprise, celles-ci ont été pensées afin d'être particulièrement intuitives et de ne pas gêner le confort au cours de la marche. Pour une précision maximale, le dispositif est également doté d'accéléromètres et de gyroscopes.

La start-up Ashirase espère pouvoir commercialiser son invention d'ici au 31 mars 2023 via un abonnement, mais elle devra faire face à une rude concurrence, chercheurs et entrepreneurs rivalisant d'ingéniosité pour améliorer le quotidien des personnes malvoyantes. L'américain Intel mise par exemple sur un sac à dos équipé d'une petite caméra capable de repérer les obstacles grâce à l'intelligence artificielle. Côté français, une start-up lyonnaise a déjà commencé à commercialiser un boitier à fixer sur une canne pour détecter les dangers, cette fois en utilisant des capteurs 3D et des ultrasons.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS