[L’industrie c’est fou] Oserez-vous (vous) offrir ces sculpturales chaussures imprimées en 3D ?

De loin, elle ressemble à un sabot. De près, elle donne à voir une structure complexe de filaments métalliques. Le cabinet de design Ica & Kostika a présenté la Mycelium Shoe : une chaussure de luxe fabriquée sur mesure grâce à l’impression 3D. Une gamme de modèles surprenants est disponible à la vente.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’industrie c’est fou] Oserez-vous (vous) offrir ces sculpturales chaussures imprimées en 3D ?
La Mycelium Shoe : une chaussure de luxe fabriquée sur mesure grâce à l’impression 3D.

Le textile a du souci à se faire, la mode s’intéresse de plus en plus à la fabrication additive. En juin, à l’occasion de son lancement, le cabinet de design américain Ica & Kostika a présenté une paire de chaussures imprimées en 3D. Une technologie déjà exploitée par des marques de sport à l’instar d’Adidas.

Ica & Kostika se présente comme un spécialiste des chaussures de luxe réalisées à l’aide de systèmes informatiques. Leur premier produit est baptisé Mycelium Shoe, en référence à la structure en filament de certains champignons. Pour réaliser une chaussure sur mesure, l’entreprise demande à l’utilisateur de prendre plusieurs photos de son pied. Un algorithme crée ensuite une représentation 3D du membre pour modeler la chaussure et la fabriquer ensuite grâce à une imprimante 3D.

Au premier regard, la structure en cellules de la chaussure paraît aléatoire. Pourtant, l’architecture des filaments et leur orientation sont bien déterminées avant l’impression. “Dans les zones où la chaussure touche le sol, le réseau est constitué de cellules compactes pour une plus grande résistance à l’usure ; dans les zones où l’intérieur couvre les muscles squelettiques du pied, le réseau est fait de cellules plus souples et plus flexibles", explique l'entreprise.

Frittage sélectif par laser

Afin de varier la flexibilité de la chaussure, les designers jouent aussi sur les matériaux. Les parties intérieures et plus souples sont fabriquées à partir de polyuréthane thermoplastique. La "coque" de la chaussure a un aspect métallique mais ce n’est pas à proprement parler de l’impression 3D métal. Selon le site 3D Natives, le cabinet utile une technique nommée SLS pour frittage sélectif par laser. Cette méthode permet d’enrober un polymère d’une couche légère de métal. Ici, le cabinet dit avoir utilisé du cuivre, du nickel et du chrome.

Produit de luxe oblige, les chaussures d’Ica & Kostika seront fabriquées quantités limitées. Elles sont disponibles à la vente, dans le cadre d’une collection baptisée “Exobiology”, à des prix variant entre 500 et 5500 dollars. Mais quand on aime ses pieds, on ne compte pas !

Simon Chodorge
Simon Chodorge

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS