[L’industrie c’est fou] Moins d'herbicides, plus de lasers ? Cet engin utilise l’IA contre les mauvaises herbes

En plein chantier de transition agroécologique, une entreprise américaine dévoile sa solution : désherber les champs par salves de tirs de lasers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’industrie c’est fou] Moins d'herbicides, plus de lasers ? Cet engin utilise l’IA contre les mauvaises herbes
Carbon Robotics a déjà développé trois générations de son engin baptisé Autonomous Weeder.

De la lumière sous le désherbeur ? Non, cet engin agricole n’a pas été tuné avec un néon. Dévoilé en avril par Carbon Robotics, ce véhicule autonome cache sous son châssis une batterie d’outils technologiques. À coups de lasers et d’intelligence artificielle, l’entreprise américaine espère proposer une alternative aux herbicides pour les agriculteurs.

Huit lasers pour détruire les mauvaises herbes

Avec un poids de 4 300 kilos et un moteur de 74 chevaux, l’imposante machine évolue à 8km/h. Elle se démarque davantage par son nombre de capteurs, digne d’un concept car : 12 caméras à haute résolution qui balaient le champ, deux autres à l’avant et à l’arrière pour guider le véhicule, des capteurs LiDAR pour détecter les obstacles et des cartes graphiques Nvidia pour alimenter la technologie d’IA.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

« Un superordinateur robuste intégré à bord utilise le machine learning pour identifier les mauvaises herbes envahissantes et vos cultures précieuses, en quelques millisecondes, tout en roulant », décrit Carbon Robotics. Une fois les indésirables détectés, huit lasers entrent en action. Avec une puissance de 150 watts, les lasers à dioxyde de carbone peuvent tirer toutes les 50 millisecondes avec une précision de trois millimètres.

A LIRE AUSSI

« Les lasers ne perturbent pas la microbiologie du sol, contrairement au labourage », argumente Carbon Robotics. Les robots automatisés permettent aux agriculteurs de réduire le coût très variable du travail manuel ainsi que l'utilisation d'intrants agricoles tels que les herbicides et les engrais. » Selon l’entreprise, une machine peut traiter six à huit hectares par jour. L’utilisation de l’appareil serait également compatible avec le label bio de l’agence gouvernementale WSDA.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
SUR LE MÊME SUJET
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS