[L'industrie c'est fou] Les robots Spot de Boston Dynamics mettent le feu au dancefloor sur un titre de BTS

Quelques jours après que le constructeur Hyundai a finalisé le rachat de Boston Dynamics, l'entreprise a manifesté son enthousiasme en mettant en scène ses célèbres chiens robots. Coachés par le groupe de K-pop BTS, ces derniers effectuent une impressionnante chorégraphie synchronisée.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Les robots Spot de Boston Dynamics mettent le feu au dancefloor sur un titre de BTS
Les membres du groupe BTS affirment avoir été impressionnés par la précision de Spot

Inspecteur de chantier, étudiant de Mines Nancy, partenaire de l'Armée française et... Danseur hors pair! Rien ne semble impossible pour Spot, le robot quadrupède développé par Boston Dynamics. Dans une vidéo publiée sur YouTube mardi 29 juin, sept machines se déhanchent sur IONIQ: I'm On It, un titre du boys band BTS.

Les membres de ce groupe de K-Pop, qui explose les compteurs de YouTube à chaque nouveau clip, n'ont visiblement pas été jaloux d'apprendre qu'un automate cherchait à leur voler la vedette. Ils ont même participé à une seconde vidéo dans laquelle on les voit enseigner leurs meilleurs pas à Spot et à Atlas, un autre androïde conçu par Boston Dynamics. Le résultat, hypnotisant et légèrement angoissant, prouve toute la précision dont sont capables ces incroyables robots.

Un marché à définir

S'ils se trémoussent sur du BTS, ce n'est pas uniquement en raison de l'extrême popularité du groupe, mais également parce qu'ils viennent de devenir, tout comme leurs coachs, sud-coréens. En effet, Hyundai a finalisé fin juin l'acquisition de 80 % du capital de Boston Dynamics, pour environ 760 millions d'euros. Un choix stratégique pour le constructeur automobile, qui mise aussi sur l'électrique et l'hydrogène pour devenir un leader de la mobilité du futur. Les 20% restants sont toujours détenus par le japonais Softbank, qui avait lui-même racheté l'entreprise à Alphabet en 2017.

Même si Spot fait souvent les gros titres à chaque nouvelle prouesse, les entreprises peinent à lui trouver des débouchés concrets et sont parfois rebutées par son prix d'achat, qui se situe aux alentours de 75 000 dollars. Une autre filiale de Softbank a d'ailleurs récemment fait les frais de ce manque d'intérêt envers des robots aussi avancés : l'entreprise française Aldebaran, à l'origine de NAO et Pepper, où un plan social est en cours. La pépite tricolore Cybedroid avait elle aussi dû mettre la clé sous la porte en 2019, faute de financement pour son robot Leenby, qui avait pourtant servi des cocktails à l’Elysée. De quoi vous faire passer l'envie de danser...

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS